Maillage d'entreprises: profiter du savoir des autres

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Décembre 2021

Maillage d'entreprises: profiter du savoir des autres

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Décembre 2021

Lysiane Roy Maheu et Dominique Lynch-Gauthier, cofondatrices de Blanc de gris – Champignons frais (Photo: courtoisie)

SPÉCIAL INNOVATION. C’est en se parlant qu’on se comprend, dit l’adage populaire. C’est manifestement aussi en échangeant qu’il est possible de trouver des idées innovantes qui contribueront à répondre aux défis que rencontre une entreprise. 

Un peu plus de 2000 seaux se superposent dans les sept salles de culture de l’entreprise Blanc de gris, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. On dirait une petite forêt de troncs de plastique blancs aux parois perforées d’où émergent les pleurotes ; 200 kilos en moyenne par semaine. 

Les goûteux champignons poussent dans un substrat composé d’un mélange de copeaux de bois et de drêche de brasserie, un résidu de fabrication de bière très riche en matières organiques. Le seul problème avec la drêche, c’est qu’il faut aller la chercher, la transporter et l’entreposer avant d’en faire un substrat. Une opération qui, en plus de coûter des sous, laisse des traces dans l’environnement. 

« On voudrait augmenter notre synergie avec les microbrasseries en se mettant vraiment à côté d’elles pour récupérer la drêche sur place pour ne plus avoir besoin de la transporter et de l’entreposer », avance Dominique Lynch-Gauthier, cofondatrice de la PME avec Lysiane Roy Maheu. 

Denis Leclerc, PDG d’Écotech Québec (Photo: courtoisie)

C’est avec cette idée en tête que les deux entrepreneuses se sont inscrites, le printemps dernier, à l’une des activités de maillage virtuelles organisées par Écotech Québec. « L’objectif de ces Grands Rendez-vous, c’est de susciter, dans l’écosystème entrepreneurial du Québec, des solutions innovantes pour aider les entreprises à résoudre leurs problèmes tout en réduisant leur empreinte environnementale », décrit Denis Leclerc, PDG de l’organisme sans but lucratif actif depuis une douzaine d’années. 

Une cinquantaine d’entreprises se sont inscrites aux trois premières activités de maillage imaginées par Écotech Québec pour soutenir celles en mal de débouchées en raison de la pandémie. Chaque entreprise y a présenté une ou plusieurs situations aux autres participants. L’émulation entre les participants a fait le reste. Plus de 200 solutions ont ainsi été proposées lors de ces Grands Rendez-vous. « Les solutions dont ont besoin les entreprises ne sont pas toutes faites ; on ne les trouve pas chez Réno-Dépôt. Elles doivent être adaptées à leur processus de production », précise Denis Leclerc. 

C’est au cours de l’une de ces rencontres que les cofondatrices de Blanc de gris croient avoir trouvé le moyen de se rapprocher de leur source d’approvisionnement en drêche. Le déménagement de leurs installations devrait se faire l’été prochain, si tout se passe comme prévu. « On a reçu pas mal de propositions », soutient Dominique Lynch-Gauthier, pour qui il ne s’agit que d’une première étape. L’idée de « récupérer les rejets thermiques de la microbrasserie — la vapeur des cuves — pour chauffer les salles de culture », fait aussi partie des ambitions de la petite ferme urbaine afin d’améliorer sa productivité. 

Convaincre les entrepreneurs d’exposer leurs difficultés sur la place publique demeure toutefois un défi, admet Denis Leclerc. « Pour une entreprise, dévoiler ses faiblesses, diffuser sur quoi elle tente de s’améliorer, ce n’est pas naturel, explique-t-il. On a viré ça de bord pour montrer que leur témoignage était une belle façon de dire à la population et aux employés que l’entreprise est responsable, qu’elle est à la recherche de solutions innovantes pour s’améliorer et faire quelque chose pour protéger l’environnement. »

Avis aux intéressés : Écotech Québec est en plein recrutement pour son prochain Grand Rendez-vous, prévu en mars 2022 et réservé aux entreprises montréalaises.

Sur le même sujet

L'innovation peut régler des problèmes de société, dit le ministre Fitzgibbon

Le gouvernement alloue 2 milliards de dollars supplémentaires à la nouvelle mouture de la SQRI.

Et si l’empathie était le moteur de l’innovation?

19/05/2022 | Dominic Gagnon

BLOGUE INVITÉ. Si nous ne pouvons pas nous mettre dans la peau de l’autre, il est impossible d’innover.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en hausse et veut croire à un semblant d'élan

Mis à jour à 16:54 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto était fermée pour la fête de la Reine.

Voilà le Web3, la nouvelle dimension prometteuse pour l’entrepreneuriat

Mis à jour à 14:55 | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. L’avènement de ce nouveau web, est rendu possible grâce à l’émergence du bitcoin

Virage numérique: le bon moment pour les minières

BLOGUE INVITÉ. Comme les minières ont eu «d'excellents résultats» en 2020 et 2021, le moment est idéal pour investir.