Potloc : pour des quartiers qui choisissent leurs commerces

Publié le 22/10/2015 à 08:00

Potloc : pour des quartiers qui choisissent leurs commerces

Publié le 22/10/2015 à 08:00

St-Hubert veut bientôt ouvrir de nouvelles rôtisseries au Québec. À quel endroit ? La décision sera guidée par les utilisateurs de la plateforme participative Potloc. « Potloc permet à St-Hubert de demander à la population de lui dire où installer ses nouveaux restaurants. De nombreuses personnes ont par exemple voté pour avoir une rôtisserie à Lachute », dit le cofondateur de Potloc, Rodolphe Barrere.


La plateforme Web montréalaise a vu le jour en 2014. Elle a permis de trouver l’endroit idéal pour installer une quinzaine de commerces l’année dernière. Actuellement, une trentaine d’entreprises utilisent Potloc pour trouver l’emplacement où elles ouvriront leurs portes.


En pratique, Potloc fonctionne très simplement. Une entreprise qui veut ouvrir un commerce soumet son projet en indiquant des informations de base telles que la date d’ouverture prévue et le service qu’elle veut offrir. Elle peut choisir une ville ou cibler la province et même le pays en entier.


Le citoyen a pour sa part accès à une liste de locaux vacants et vote pour que le commerce s’y installe. Il répond également à quelques questions pour indiquer l’argent qu’il compte y dépenser et à combien de reprises il prévoit s’y rendre chaque semaine. Les données sont ensuite accessibles aux entreprises. « Le service qu’on leur fournit, finalement, c’est une étude de marché », dit Rodolphe Barrere, qui veut lancer Potloc à New York et à Boston cet automne.


À Montréal, la plateforme pourrait contribuer à réduire le nombre de locaux commerciaux vacants. Rodolphe Barrere indique qu’il n’y a qu’une entreprise sur trois qui survit après cinq ans dans le commerce de détail au Québec. « Beaucoup de commerces chutent dès le début, car ils n’ont pas suffisamment de clients. Selon nous, les habitants sont les mieux placés pour savoir s’ils ont besoin d’un commerce particulier, car ce sont les clients potentiels. » Aussi bien leur demander.


Cliquez ici pour consulter le dossier PME: des idées à revendre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

16:42 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.