Chasseur de poussière

Publié le 03/03/2012 à 00:00, mis à jour le 01/03/2012 à 11:15

Chasseur de poussière

Publié le 03/03/2012 à 00:00, mis à jour le 01/03/2012 à 11:15

Par Julie Roy

Quand on lui demande ce qu'il fait dans la vie, Julien Rouette répond à la blague qu'il est «vendeur de balayeuses». Ça l'amuse de voir le visage des gens changer à cette réponse, qui, à ses yeux, n'est pas très «sexy»...

Cet ingénieur de 37 ans, diplômé de Polytechnique, conçoit des systèmes industriels d'aspiration de poussière, de fumée et de brouillard d'huile.

Il réalise plus d'une cinquantaine de projets par année pour le compte de l'entreprise familiale Capt-air, dont il est le directeur technique.

De la Buanderie centrale de Montréal aux sociétés pharmaceutiques et minières, les clients qui ont recours à ses services sont aussi variés que leurs besoins. En ce moment, l'ingénieur travaille à la mise au point d'un système pour Bombardier à son usine de Dorval.

«Un avion requiert des milliers de perçages durant son assemblage et énormément de sablage au cours de la peinture. Les poussières qui résultent de ces travaux sont volatiles et toxiques. Mon rôle est de créer un système qui permettra d'extraire la poussière à la source. Il faut brancher un tuyau d'aspirateur directement sur les outils pour éviter que les particules ne se retrouvent dans l'air», explique Julien Rouette.

Patience et diplomatie

Bien qu'il s'agisse de son cinquième contrat avec la multinationale - il a déjà réalisé des projets similaires dans les usines de l'entreprise à Mirabel, à Toronto et au Mexique -, le défi que doit relever l'ingénieur est toujours aussi grand.

En plus de devoir être conforme aux normes industrielles relatives à la santé et à la sécurité, le système doit convenir aux employés. «Le travail de finition représente 75 % de l'importance du projet. Le système doit être ergonomique et plaire aux utilisateurs, et il ne doit pas les gêner. Sans quoi, ils ne l'utiliseront pas, et le produit ne servira à rien.» Pour éviter cela, Julien Rouette rencontre tous les employés qui seront amenés à utiliser l'aspirateur.

À la une

L'assurance-emploi et l'assurance médicaments dans la mire des syndicats

21/09/2021 | Emmanuel Martinez

Les syndicats s’attendent à des changements concernant l’assurance-emploi et le programme d’assurance médicaments.

Main-d'oeuvre: les attentes des chambres de commerce sont grandes

21/09/2021 | Catherine Charron

Elles s'inquiètent aussi des conséquences qu’aura l'endettement des derniers mois sur les PME.

Le patronat veut de l'action de la part d'Ottawa

Mis à jour le 21/09/2021 | Emmanuel Martinez

Suite aux élections fédérales, les associations représentant les entreprises veulent de l'action de la part d'Ottawa.