Lundin Gold obtient un financement de 300 M$ pour son projet Fruta del Norte

Offert par Les Affaires

Publié le 07/02/2018 à 06:00

Lundin Gold obtient un financement de 300 M$ pour son projet Fruta del Norte

Offert par Les Affaires

Publié le 07/02/2018 à 06:00

Par Les Affaires PRO

Camp Las Peñas du projet Fruta del Norte en Équateur [Photo : EDÚ Naranjo]

La société de Vancouver annonce qu'elle a reçu des engagements qui lui permettront de financer le développement et la construction de son projet aurifère en Équateur, en Amérique Latine.

Les prêteurs sont ING Capital LLC, Société Générale, Caterpillar Financial Services Corporation (Cat Financial), La Banque Scotia et KfW IPEX-Bank GmbH. Il est à noter que ces fonds s'ajoutent à ceux déjà obtenus auprès d'Orion Mine Finance Group et de Blackstone Tactical Opportunities. Selon les dirigeants de la minière, cet investissement devrait permettre de respecter le calendrier et le budget prévus afin de réaliser une première production d'or d'ici la fin de l'année 2019. Rappelons que Lundin développe le projet dans le sud-est du pays, à la frontière du Pérou, et qu'il constitue l'un des plus grands projets aurifères actuellement en préparation à l'échelle internationale. – LES AFFAIRES PRO

Anaconda ­Mining étend son projet ­Great ­Northern grâce à l’acquisition du gisement ­Rattling ­Brook

Par cette acquisition d’une superficie de 425 hectares dans le nord de ­Terre-Neuve, et contiguë à des propriétés d’Anaconda, la société acquiert un gîte caractérisé par une estimation des ressources de 495 000 onces d’or. L’acquisition de ­Rattling ­Brook, auprès de ­Kermode ­Resources, consolide la position d’Anaconda dans la région, elle qui y détient déjà le gisement ­Thor. Ce dernier, situé à 20 kilomètres au sud de ­Rattling ­Brook, contient une ressource indiquée de 83 000 onces et une ressource inférée de 31 000 onces. Par cette acquisition, la minière a maintenant une propriété d’une superficie de près de 10 000 hectares, ce qui constitue le projet ­Great ­Northern ­Project. – LES AFFAIRES PRO

Champs d’or en ­Beauce obtient l’accord des propriétaires pour l’exploration

La société ­HPQ ­Silicon ­Ressources, qui mène le projet aurifère ­Champs d’or en ­Beauce, indique que l’accès a été accordé par 100 % des propriétaires privés situés sur ses claims de la municipalité de ­Saint-Simon-­Les-Mines, en ­Beauce.

Les autorisations écrites des propriétaires étaient requises, d’une part pour poursuivre le programme d’exploration géophysique débuté l’an dernier et, d’autre part, pour planifier d’autres travaux d’exploration minière. Selon ce que soutient ­Bernard J. Tourillon, le président et chef de la direction de la minière : « L’accès à 100 % des terrains témoigne de l’acceptabilité sociale du projet et représente un autre jalon dans l’avancement du projet des ­Champs d’Or vers sa demande d’inscription en bourse. Sans acceptabilité sociale, le projet d’inscription aurait pu être compromis. Patrick ­Levasseur et son équipe ont fait un travail exceptionnel en présentant le potentiel local du projet à la communauté. »

Ce projet aurifère est composé de 152 claims qui appartiennent à 100 % à ­HPQ ­Silicon. Le projet en développement comprend une zone aurifère de quelque six kilomètres de long où de nombreuses mines d’or ont historiquement été actives entre 1860 et 1960. – LES AFFAIRES PRO

Plus à lire sur Les ­Affaires ­Pro

- Cercle de ­Feu : la communauté ­Eabametoong conteste des permis d’exploration en ­Ontario
- Un procédé électrochimique novateur chez ­Nemaska ­Lithium
- Mine ­Westwood en ­Abitibi : des investissements de 65 M$ en 2018
- La minière brésilienne ­Vale souhaite exploiter le cobalt canadien
- Les minières ont des défis majeurs à relever en 2018
- Mine ­Arnaud cherche toujours un troisième partenaire
- Zinc : ­Glencore veut tirer profit de la hausse des prix

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Fraude: Tony Accurso et quatre entreprises écopent d’amendes totalisant 4,2M$

Mis à jour à 11:54 | lesaffaires.com

Tony Accurso et 4 entreprises auxquelles il était associé devront rembourser 4,2M$ au trésor public.

Action collective autorisée contre Desjardins

La cause porte sur des pertes de rendement à la suite de la crise financière de 2008.

Bourse: Wall Street rougit à deux séances des présidentielles

Mis à jour il y a 42 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La veille, les indices avaient rebondi.