Pomerleau obtient un contrat de 73 M$ pour le Manège militaire

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Pomerleau obtient un contrat de 73 M$ pour le Manège militaire

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Par Les Affaires

Le projet de reconstruction du Manège militaire est évalué à un total de 104 millions de dollars. Les travaux commenceront sous peu et seront achevés d’ici l’été 2017.

QUÉBEC

Pomerleau obtient un contrat de 73 M$ pour le Manège militaire

L'entreprise beauceronne Pomerleau a obtenu le contrat de reconstruction et d'agrandissement du Manège militaire de Québec, qui avait été ravagé par un incendie en avril 2008. Le contrat d'une valeur de 72,7 millions de dollars sur une enveloppe globale de 104 M$ a été attribué par Travaux publics Canada, à la suite d'un processus d'appel d'offres. Les travaux commenceront cet été et seront terminés à l'été 2017, à temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération. Le chantier mobilisera environ 200 ouvriers, principalement des maçons et des menuisiers. Par la suite, des bureaux gouvernementaux ajoutés dans une nouvelle section à l'ouest du bâtiment devraient regrouper quelque 200 travailleurs. Principalement destiné à la brigade des Voltigeurs de Québec, l'endroit accueillera également des activités culturelles et communautaires. – JOURNAL HABITATION, QUÉBEC

LAUNAUDIÈRE

Départ prometteur pour le «Cola de Montréal»

Bastien Poulain a séduit trois investisseurs à l'émission Dans l'oeil du dragon avec son produit 1642 Cola, fabriqué à Terrebonne. L'entrepreneur souhaite que son produit devienne la boisson officielle du 375e anniversaire de Montréal en 2017. M. Poulain a fait appel à la Cidrerie Solar de Terrebonne, pilotée par les frères Vincent et Guillaume Soulière, pour fabriquer son cola aromatisé à l'érable. Avant le tournage de l'émission, qui avait lieu en février, M. Poulain avait atteint 72 points de vente en 7 semaines. Aujourd'hui, il en est à 200 points de vente au Québec, grâce aux dragons Alexandre Taillefer, Martin-Luc Archambault et Serge Beauchemin, qui ont investi 100 000 $ en tout, pour 30 % des parts de l'entreprise. M. Poulain a lancé les activités de son entreprise en janvier. «Déjà, j'anticipe de dépasser mes objectifs de vendre 130 000 bouteilles, cette année. J'ai révisé le tout pour grimper à 250 000 bouteilles pour ma première année», précise Bastien Poulain. – LE TRAIT D’UNION, TERREBONNE

MONTÉRÉGIE

Bonne année à la MRC de Marguerite- D’Youville

Le Centre local de développe- ment de Marguerite-D’Youville, établi à Verchères, a investi plus de 1,5 million de dollars dans l’économie régionale en 2014. Cette aide a généré des retombées de 6,7 M$ et permis la création et le maintien de 205 emplois. Par ailleurs, la valeur des permis de construction a grimpé de 74 % par rapport à 2013, pour atteindre 208,7 M$. Cette progression tient en grande partie à la construction du nouvel entrepôt et siège social du Groupe Jean Coutu, à Varennes. Suzanne Dansereau, préfète de la MRC de Marguerite-D’Youville, affirme qu’un avenir prometteur attend le territoire de la MRC, grâce, entre autres, à l’implantation attendue d’un pôle logistique de transport à Contrecœur. – L’INFORMATION, SAINTE-JULIE

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

Falco accélère le développement du projet Horne 5

Ressources Falco a amorcé sa transition de société d’exploration vers une société de développement minier en décidant d’accélérer les travaux devant mener à l’ouverture d’une mine polymétallique sur l’emplacement Horne 5, à proximité de la Fonderie Horne à Rouyn-Noranda. En effet, Falco a révisé son programme d’exploration afin de prioriser des travaux aux alentours du gîte principal. Le programme actuel de confirmation des ressources devrait être terminé d’ici la fin de l’automne. À l’heure actuelle, le projet Horne 5 renfermerait des ressources présumées de l’ordre de 2,2 millions d’onces d’or, 131 M de livres de cuivre et 393 M de livres de zinc. Falco aimerait faire grimper les ressources à 5 M d’onces d’or. – L’ÉCHO ABITIBIEN, VAL-D’OR

SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN

Rémabec pourra déménager l'équipement de l'usine de Granules LG

Dans une décision rendue le 15 mai dernier, la Cour supérieure du Québec a autorisé le Groupe Rémabec à se porter acquéreur des équipements de Granules LG International de Mashteuiatsh, à un coût de 1,8 million de dollars. L'équipement de production de granules de bois sera déménagé dans une nouvelle usine de Port-Cartier, où Rémabec possède une scierie. L'acquisition des équipements par Rémabec avait été retardée en raison d'une offre soumise à la dernière minute par Produits forestiers Résolu, qui souhaitait alors acheter l'usine. Alors que deux offres étaient sur la table, le syndic a demandé à la Cour de trancher. Le tribunal a jugé l'offre de Résolu inacceptable, notamment en raison des questions de droits de propriété en territoire autochtone. – L’ÉTOILE DU LAC, ROBERVAL

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

La Montérégie poursuit son expansion

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. Forte de nombreux projets d'investissements et d'implantation ...

La Laiterie Chalifoux à l'assaut des États-Unis

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. Moins de cinq ans après avoir fait une entrée ...

La croissance continue de Fenplast

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. L’image est impressionnante. Pour démontrer l’efficacité de ses fenêtres insonorisées...