Maxime Bernier perd de nouveau son pari en Beauce

Publié le 20/09/2021 à 23:29, mis à jour le 20/09/2021 à 23:33

Maxime Bernier perd de nouveau son pari en Beauce

Publié le 20/09/2021 à 23:29, mis à jour le 20/09/2021 à 23:33

Par La Presse Canadienne

Maxime Bernier n’a pas réussi à être réélu en Beauce. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Le Parti populaire mené par Maxime Bernier espérait que les projections positives des derniers jours de campagne se transformeraient en gains concrets pendant la soirée électorale. 

La formation a toujours obtenu au moins 5 % des appuis lors des sondages nationaux durant la campagne, et ce, même si M. Bernier a été exclu des débats des chefs. 

Le chef n’a pas réussi à être réélu en Beauce sous sa nouvelle bannière en 2019, et il subit de nouveau la défaite, selon des résultats incomplets. Avec 95 bureaux de vote dépouillés sur 272, M. Bernier obtient 19 % des voix, très loin derrière le conservateur Richard Lehoux, à 48,5 %. 

Vers 23 h, à l’échelle du pays, le Parti populaire se situait à 5 % des voix. 

Dans un discours à ce moment au rassemblement du parti pour la soirée électorale dans un hôtel de Saskatoon, en Saskatchewan, M. Bernier a déclaré que son parti « avait fait l’histoire ». Il a présenté son parti — qui ne devrait avoir aucun député au Parlement — comme le « seul vrai parti d’opposition au Canada ». 

Il a souligné que tous les autres partis étaient en faveur « du confinement, du passeport vaccinal et de la ségrégation », et que son parti allait se battre contre la « dérive autoritaire ». 

Plusieurs dizaines de personnes se sont présentées tôt au rassemblement du parti à Saskatoon. 

Venu de Vancouver, Jeffrey English disait souhaiter que le Parti populaire gagne du terrain. 

« Je ne m’attends pas à ce qu’ils soient dans le top-3, mais j’espère qu’ils récolteront plus de votes. »

M. Bernier était un membre important du gouvernement conservateur de Stephen Harper, pour qui il a été ministre de l’Industrie et ministre des Affaires étrangères.

Il a quitté les conservateurs en août 2018, soutenant que le parti avait abandonné ses valeurs fondatrices. Il a fondé le Parti populaire peu de temps après.

Pendant la campagne, il a réussi à gagner le soutien d’anciens partisans conservateurs désillusionnés par le parti, d’électeurs de droite, ainsi que de personnes opposées à la vaccination et aux autres mesures liées à la pandémie de COVID-19.

Sur le même sujet

Élections Canada publie ses données sur la dernière élection fédérale

Ce sont 17 209 000 Canadiens qui ont exercé leur droit de vote lors de la 44e élection fédérale.

Résultat électoral: les Canadiens ne sont ni ravis ni en colère

Seulement 10% des répondants au sondage Léger se sont dits satisfaits et 12% se disent en colère du résultat électoral.

À la une

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

Wall Street attend mardi son premier fonds indiciel indexé sur le bitcoin

Il y a 36 minutes | AFP

Le fonds indiciel (ETF) de ProShares, qui suivra le marché à terme du bitcoin, commencera à se négocier mardi.

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.