Olivier Schmouker - Saviez-vous que le pire est devant vous?

Publié le 16/06/2011 à 08:29, mis à jour le 01/11/2011 à 16:24

Olivier Schmouker - Saviez-vous que le pire est devant vous?

Publié le 16/06/2011 à 08:29, mis à jour le 01/11/2011 à 16:24

Par Olivier Schmouker

Une tempête est si vite arrivée... Photo : Turner.

BLOGUE. Vous comme moi, nous cherchons sans cesse à prévoir ce qui va nous arriver. Nous ne pouvons pas nous en empêcher, c’est plus fort que nous. Nous anticipons dans notre agenda ce que nous avons à faire au travail, aujourd’hui comme demain et après-demain; nous dressons des tonnes de listes (les courses à l’épicerie, le rendez-vous chez le dentiste,…); nous écoutons avec avidité les bulletins météo; etc. Mais ce faisant, nous croyons nous entourer de certitudes rassurantes, alors qu’en réalité nous ne faisons que nous mettre des œillères pour nous empêcher de voir la catastrophe qui nous guette!

Découvrez mes précédents posts

Et beaucoup d'autres articles management sur Facebook

J’exagère? Pas du tout! Nous souffrons tous, vous comme moi, d’un aveuglement collectif, d’un refus d’appréhender notre environnement tel qu’il est en réalité, et en particulier les risques infimes de voir survenir une catastrophe, laquelle a des effets d’autant plus dévastateurs lorsqu’elle se produit pour de bon. Tout cela, je l’ai compris en découvrant la toute dernière étude de Nassim Nicholas Taleb, qu’il a eu la gentillesse de me faire parvenir via Facebook.

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.