Québec alloue 23M$ pour soutenir les femmes durant la pandémie

Publié le 08/03/2021 à 09:14

Québec alloue 23M$ pour soutenir les femmes durant la pandémie

Publié le 08/03/2021 à 09:14

Par La Presse Canadienne
Isabelle Charest

Isabelle Charest, ministre responsable de la Condition féminine (Photo: Jacques Boissinot pour La Presse Canadienne)

Le gouvernement du Québec consacrera au cours de la prochaine année 23,1 millions $ à un nouveau Plan d’action pour contrer les impacts sur les femmes en contexte de pandémie.  

Cette initiative annoncée lundi par la ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, a comme objectif la mise en œuvre d’actions ciblées pour soutenir les femmes de tous les horizons.  

Le Plan d’action cherchera notamment à aider les entreprises à propriété féminine à adapter leur modèle d’affaires en contexte de crise sanitaire, et à stimuler les formations et les accès à l’emploi afin d’amener les femmes touchées par la pandémie à occuper des emplois en sciences, en technologie et ingénierie, entre autres.   

Le Plan visera aussi à sensibiliser les ministères et organismes aux impacts qu’aura eus la crise sur les femmes et à en tenir compte dans le déploiement des actions à mettre en œuvre pour faire face à la pandémie.   

Le gouvernement signale que ces objectifs ont été établis après la tenue de consultations auprès de partenaires en condition féminine.  

La ministre Charest explique que même si elle estime que le Québec est un modèle sur la scène internationale, la pandémie a aggravé certaines inégalités entre les femmes et les hommes et que son plan d’action est nécessaire pour éviter que la crise ne fasse reculer les acquis en matière d’égalité.

 

Sur le même sujet

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour le 27/11/2021 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

27/11/2021 | François Normand

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…