Biden exclut pour l'instant toutes nouvelles restrictions de voyage aux États Unis

Publié le 29/11/2021 à 14:34

Biden exclut pour l'instant toutes nouvelles restrictions de voyage aux États Unis

Publié le 29/11/2021 à 14:34

Par La Presse Canadienne

Le président Biden a indiqué lundi qu’il était « presque inévitable » que ce variant apparaisse éventuellement en sol américain. (Photo: La Presse Canadienne)

Washington — Le président américain a déclaré lundi qu’il n’avait pas l’intention d’imposer dans l’immédiat de nouvelles restrictions de voyage pour limiter la propagation du variant Omicron en sol américain.

Joe Biden a expliqué que la stratégie aux États-Unis consiste pour l’instant à exhorter les Américains à se faire vacciner ou à recevoir leur troisième dose s’ils y sont admissibles.

Depuis lundi, Washington interdit les visiteurs étrangers de huit pays africains où on signale déjà de nombreux cas du nouveau variant Omicron, une souche fortement mutée du SRAS-CoV-2.

Mais M. Biden soutient que cette décision vise moins à contrer la propagation du virus aux États-Unis qu’à gagner un temps précieux afin d’augmenter le taux de vaccination des Américains.

Les deux premiers cas nord-américains du variant Omicron ont été confirmés au cours de la fin de semaine à Ottawa et lundi, les autorités ontariennes enquêtaient sur quatre autres cas possibles.

Le président Biden a indiqué lundi qu’il était « presque inévitable » que ce variant apparaisse éventuellement en sol américain, c’est pourquoi il n’était pas nécessaire pour le moment d’imposer des restrictions de voyage plus larges, selon lui.

«Le degré de propagation a un impact sur la nécessité ou non d’une restriction de voyage», a-t-il déclaré après s’être adressé à la nation depuis la salle Roosevelt de la Maison-Blanche. «Or, je ne prévois pas cela à ce stade-ci, nous verrons comment ça se développe.»

Le président Biden a également appelé d’autres pays, bien qu’il n’en ait nommé aucun, à faire leur part pour donner de leurs vaccins afin de contribuer à juguler la pandémie dans le monde. Il soutient que les États-Unis ont donné plus de doses de vaccin que tous les autres pays du monde réunis plus de 275 millions de doses à 110 pays.

«Maintenant, nous avons besoin que le reste du monde intensifie également sa contribution», a-t-il déclaré, notant au passage que les variants récents de COVID-19 étaient tous originaires de l’extérieur des États-Unis. «Nous ne pouvons pas abandonner tant que le monde entier n’est pas vacciné.»

 

Sur le même sujet

Legault perd le contrôle, plonge le Québec dans la noirceur, dit Anglade

«On est loin des autres provinces canadiennes en termes de taux de mortalité», a-t-elle souligné.

Merci à nos aînés!

18/01/2022 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Il est important de reconnaître l'aide précieuse que nos aînés offrent depuis près de 24 mois.

À la une

Palmarès WOW: les bons citoyens corporatifs ont la cote

«Il y a deux ou trois ans, on était plus dans l’expérientiel,[...] là c’est davantage de parler au cœur des gens».

Garantie de construction résidentielle: un répertoire d’entreprises ayant perdu leur accréditation

Un nouvel outil à consulter avant de signer un contrat avec un entrepreneur

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour à 17:06 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.