Alberta: des entreprises mal à l'aise de prendre une décision sur la preuve vaccinale

Publié le 24/09/2021 à 08:42

Alberta: des entreprises mal à l'aise de prendre une décision sur la preuve vaccinale

Publié le 24/09/2021 à 08:42

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Jason Kenney a mis en place un «programme d’exemption de restrictions» qui permet aux propriétaires de fonctionner avec très peu de règles liées à la COVID-19 tant qu’ils exigent une preuve de vaccination à leurs clients. (Photo: La Presse Canadienne)

Calgary — Deux maisons de thé dans une communauté du sud de l’Alberta sont un bon exemple de l’incertitude causée par la décision du gouvernement provincial de permettre aux entreprises de se faire leur propre opinion sur ce qui est essentiellement un passeport vaccinal.

Les restaurants, les bars et les pubs se demandent s’ils exigeront une preuve de vaccination avant que les clients ne soient autorisés à entrer ou s’ils les limiteront aux terrasses et aux plats pour emporter.

La semaine dernière, le premier ministre Jason Kenney a mis en place un «programme d’exemption de restrictions» qui permet aux propriétaires de fonctionner avec très peu de règles liées à la COVID-19 tant qu’ils exigent une preuve de vaccination à leurs clients. Ceux qui choisissent de ne pas le faire doivent respecter des règles de santé publique plus strictes.

Le gouvernement conservateur uni a été critiqué pour s’être déchargé de la décision. Les critiques affirment que cela crée de la confusion et oblige les entreprises conformes à affronter la colère des clients antivaccins.

À High River, une ville d’environ 14 500 habitants juste au sud de Calgary, cela a mené à l’histoire des deux maisons de thé.

Tracey Worsley et sa fille, Rebecca, ont ouvert The British Teahouse il y a à peine huit semaines. Elles ont décidé de ne pas offrir de repas en salle à manger.

«Nous pensons que tout le monde a le choix et qu’il n’est pas juste que les entreprises aient à faire ce choix», a déclaré Mme Worsley lors d’un entretien téléphonique.

«Le gouvernement devrait prendre la décision comme il l’a fait la dernière fois.»

Le Noble Teahouse a ouvert ses portes un an après une vaste rénovation de la maison vieille de 113 ans où il se trouve.

La responsable des opérations, Joelene Smart, a déclaré que c’était une décision difficile d’exiger le passeport, mais qu’elle n’avait pas beaucoup de choix.

«Cela m’a un peu brisé le cœur. Je vis bien avec la décision que nous avons prise, mais ce n’est tout simplement pas très inclusif.»

Mme Smart a déclaré qu’elle avait eu beaucoup de discussions avec les clients la semaine dernière et que la plupart étaient favorables, mais elle est d’accord avec Mme Worsley pour dire que les entreprises n’auraient pas dû avoir à prendre la décision.

«Il faut que quelque chose se passe. Je ne sais pas vraiment ce que c’est, mais c’est juste triste. Cela provoque de la discorde dans les familles, les amitiés et les entreprises. J’espère que cela ne durera pas très longtemps.»

Le conseil municipal de Calgary a pris les choses en main cette semaine en adoptant un règlement rendant la preuve vaccinale obligatoire pour toutes les entreprises non essentielles, avec des amendes pour les contrevenants. Cette nouvelle règle a commencé jeudi.

«Ce règlement créera des règles du jeu équitables pour les entreprises à Calgary et fournira des directives claires sur la façon d’appliquer l’exigence de preuve de vaccination ou de test de dépistage de la COVID négatif», a déclaré le maire Naheed Nenshi.

Mme Worsley a dit qu’elle surveillerait l’achalandage au cours des deux prochaines semaines, mais si les affaires ne vont pas bien, elle pourrait être forcée de s’inscrire au programme.

Selon elle, c’est une décision difficile d’une manière ou d’une autre.

«Peu importe la voie que vous choisissez, vous allez bouleverser les gens et vous n’allez pas plaire à tout le monde. Mais (…) de la façon dont j’ai été élevée, tout le monde dans la vie a le choix. Malheureusement, en ce moment, les choix sont supprimés.»

Il reste à voir si Edmonton suivra la décision de Calgary.

«Nous avons évidemment vu ce qui s’est passé à Calgary. Nous examinons cette décision en ce moment», a déclaré le porte-parole de la ville, Geoffrey Driscoll.

Sur le même sujet

L'Alberta instaurera un passeport vaccinal

Le premier ministre Kenney a aussi déclenché l’état d’urgence sanitaire dans toute la province.

L'industrie canadienne pourrait-elle répondre à la demande mondiale?

Édition de Juin 2021 | François Normand

MANCHETTE. L’industrie canadienne veut répondre à cette demande, mais pourra-t-elle y arriver ?

À la une

Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises

ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.