Les marchés : le TSX juste sous les 10 000 points

Publié le 14/10/2008 à 00:00

Les marchés : le TSX juste sous les 10 000 points

Publié le 14/10/2008 à 00:00

Les gains d’hier et de la matinée ont été mis à l’épreuve dans le courant de la journée de mardi.

Ainsi, Toronto qui, fermé hier pour la fête de l’action de grâces alors que Wall Street remontait, s’est rattrapé offrant aux investisseurs une ouverture spectaculaire gagnant 1 600 points, soit une hausse de 17% qui a cependant été de courte durée.

Ce rebond du TSX traduit de meilleures anticipations pour la croissance mondiale en raison des actions concertées des gouvernements pour relancer les marchés monétaires et injecter du capital dans les financières en difficulté.

Cet enthousiasme devait toutefois s’essouffler rapidement alors que Wall Street revenait dans le rouge. La journée de mardi se solde tout de même par un gain de 9,7% pour le TSX qui termine à 9 947 points. L’impulsion est venue des secteurs de l’énergie (+14,5%), des financières (+12,6%), des industrielles (+9%) et des matériaux (+6%).

À Wall Street, les gains d’hier n’ont pas tenu. Le Dow Jones est tombé de 0,829% à 9 310 points, le S&P500 recule de 0,53% à 998 points et le Nasdaq perd 2,84% à 1 779 points.

«L’annonce des prévisions révisées à la baisse pour PepsiCo a jeté une douche froide sur les marchés. Les investisseurs ont repris conscience de l’impact du ralentissement économique», explique Éric Simard, vice-président et premier associé chez Demers Valeurs Mobilières.

«Le problème de fond est l’accès au crédit. En ce sens, les propos d’Henry Paulson sont rassurants. Toutefois, le fait demeure que l’activité économique a été amoindrie», commente Sherry Cooper, économiste en chef à la BMO.

En Europe, les principaux marchés affichaient des hausses de 1,05 à 1,90 pour cent en fin d'après-midi.

Mardi, pour la deuxième séance consécutive, les indices boursiers asiatiques, dopés par l'envolée spectaculaire du Nikkei à Tokyo, ont tous clôturé à la hausse.

Au niveau des matières premières, le prix du baril de pétrole qui semblait résister en début de journée, a replongé pour atteindre 78,63 dollars américains. L’or a aussi baissé à 839 dollars américains l’once.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

23/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Défi Start-up: comment gérer un accélérateur en temps de pandémie

22/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. FounderFuel redémarre le 1er juin et ne sera plus jamais le même, dit la directrice générale Katy Yam.

Pour tout savoir sur le DĂ©fi Start-up

14/05/2020 | Les Affaires

Le Défi Start-up est de retour! Pour cette 5ème édition, découvrez une nouvelle formule. Pour s'inscrire, c'est par ici.