Les Bourses européennes reprennent des couleurs

Publié le 07/08/2019 à 13:43, mis à jour le 07/08/2019 à 16:41

Les Bourses européennes reprennent des couleurs

Publié le 07/08/2019 à 13:43, mis à jour le 07/08/2019 à 16:41

Par AFP
Un bâtiment avec de grandes colones

La Bourse de Paris, dans le palais de Brongniart (Photo: 123RF)

Les Bourses européennes ont majoritairement terminé en hausse mercredi, signe d’une accalmie des tensions commerciales sino-américaines, mais les analystes craignent que le rebond ne reste fragile.

Les places boursières européennes avaient chuté ces derniers jours du fait des inquiétudes croissantes autour de la guerre commerciale entre Washington et Pékin. La journée de mercredi n’a pas connu de nouvelle montée de tension, permettant aux indices de reprendre des couleurs. 

« Tout ça ne démontre pas une atmosphère de grande confiance, on a l’impression que ce rebond est très fragile », a toutefois prévenu David Madden, analyste chez CMC Markets UK.

Le président américain, Donald Trump, a réitéré mercredi, dans une longue série de tweets, ses diatribes contre la Banque centrale américaine (Fed), exigeant qu’elle réduise les taux « plus vite et plus fort » et la traitant d’« incompétente ».

Cette nouvelle offensive est venue s’ajouter aux craintes pour le commerce mondial et aux risques que cela fait peser sur la croissance, tirant en conséquence les taux d’emprunt américains vers le bas, et Wall Street dans leur sillage.

Le Dow Jones Industrial Average a reculé de 0,09 %, à 26 007 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 0,38 %, à 7 862 points, et l’indice élargi S&P 500 a gagné 0,08 %, à 2 883 points.

« Au final, le marché reste très nerveux, car les investisseurs manquent d’éléments tangibles », a résumé Lara Nguyen, experte en investissements financiers au sein de Milleis Banque. « Ils étaient revenus aux fondamentaux », notamment grâce aux résultats d’entreprises fin juillet, mais « ils sont désormais à nouveau confrontés aux aléas politiques, plus difficiles à anticiper ».

L’Eurostoxx 50 a gagné 0,47 %.

Du côté des valeurs

Essilor Luxottica bondit

À Paris, EssilorLuxottica a fait un bond (+3,26 % à 125,05 euros), aidé par des propos de son vice PDG délégué du groupe, Hubert Sagnières, sur de possibles autres acquisitions après l’annonce du rachat du groupe néerlandais d’optique GrandVision, dans un entretien à l’agence Bloomberg.

Bayer s’envole

Plus forte hausse de la Bourse de Francfort, le titre du groupe chimique Bayer a pris 6,02 % à 58,84 euros. Une réaction positive à l’annonce mardi soir de la vente de l’opérateur de parcs chimiques Currenta, détenu en commun avec Lanxess (+4,04 % à 50,72 euros sur le MDax), pour un total de 3,5 milliards d’euros.

Commerzbank et Unicredit sanctionnées

Le titre de Commerzbank a perdu 6,43 % à 5,34 euros, au MDax de Francfort. La deuxième banque allemande a publié un bénéfice trimestriel stable sur un an, mais a jugé ambitieuse son augmentation sur l’année compte tenu d’un environnement défavorable.

Sa concurrente italienne Unicredit a clôturé en recul de 4,94 % à 9,76 euros, après une révision à la baisse de son objectif de chiffre d’affaires pour 2019, justifiée par un contexte difficile marqué par des taux d’intérêt bas. 

Glencore s’enfonce

À Londres, Glencore a cédé 2,20 % à 226,25 pence. Le géant suisse du négoce des matières premières a annoncé la suspension de la production de sa mine de cobalt de Mutanda, en République démocratique du Congo (RDC), après la chute des cours du métal bleu enregistrée depuis l’année dernière. Le groupe minier a fait état d’une dégringolade de 92 % de son bénéfice net semestriel, dans un contexte de baisse généralisée des cours des métaux.

Les indices en un coup d’œil

Paris — CAC 40 : +0,61 % à 5 266 points   

Francfort — Dax : +0,71 % à 11 650 points  

Londres — FTSE 100: +0,38 % à 7 198 points 

Milan — FTSE MIB : -0,45 % à 20 538 points  

Madrid — IBEX 35 : +0,54 % à 8 746 points  

Lisbonne — PSI 20 : +0,14 % à 4 839 points

Bourse suisse - SMI : -0,21 % à 9 533 points 

Amsterdam — AEX : +0,43 % à 539 points 

Bruxelles — BEL 20 : +0,59 % à 3 526 points

 

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour le 13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

13/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

13/12/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?