Bourse: «75% des entreprises du S&P 500 ont dépassé les prévisions»

Publié le 20/07/2017 à 10:37, mis à jour le 20/07/2017 à 17:13

Bourse: «75% des entreprises du S&P 500 ont dépassé les prévisions»

Publié le 20/07/2017 à 10:37, mis à jour le 20/07/2017 à 17:13

Wall Street a terminé sans direction jeudi sur fond de résultats contrastés, de banques centrales accommodantes et de nouvelles secousses à Washington.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, est monté de 4,96 points, enregistrant à cette occasion sa dixième séance consécutive de hausse.

Les trois indices, qui avaient signé mercredi de nouveaux records, ont hésité entre gains et pertes tout au long de la séance.

Voici l'état de la situation (clôture)

S&P/TSX +0,13% à 15264 points
S&P 500 -0,02%
à 2473 points
Dow Jones -0,13% à 21611 points
Nasdaq +0,08% à 6390 points
Dollar canadien +0,15% à 0,7943 $US
Once d'or +0,18% à 1244 $US
Baril de pétrole WTI -0,83% à 46,73 $US

«On est encore au début de la saison des résultats mais jusqu'à présent ils ont été plutôt bons», a souligné Bill Lynch d'Hinsdale Associates: «sur les entreprises du S&P 500 ayant déjà diffusé leurs chiffres, 75% ont dépassé les prévisions de bénéfices.»

Ceux publiés depuis la clôture mercredi se sont toutefois montrés contrastés, avec notamment un plongeon des bénéfices d'American Express (-0,67% à 85,35 dollars) ou de l'assureur Travelers (-1,49% à 124,57 dollars), deux membres du Dow Jones.

L'indice vedette a également été ralenti par le net repli de Home Depot (-4,09% à 147,03 dollars). Comme Lowe's (-5,56% à 72,56 dollars) ou Best Buy (-3,93% à 53,96 dollars), ces chaînes de magasins ont pâti de l'annonce par leur concurrent Sears (+10,60% à 9,60 dollars) d'un accord avec Amazon (+0,18% à 1.028,70 dollars) permettant la commercialisation de sa marque de produits électroménagers Kenmore sur le site du géant du commerce en ligne.

Les indices ont aussi été «affectés par l'annonce (selon laquelle le procureur spécial) Robert Mueller va étendre son enquête aux affaires conclues par Donald Trump et ses associés ces dernières années», a avancé Jack Ablin de BMO Private Bank.

Alors que le président américain a dans une interview au New York Times mis en garde M. Mueller, qui enquête sur une éventuelle collusion entre des proches de Donald Trump et Moscou, contre tout examen des finances de sa famille non liées à la Russie, l'agence Bloomberg a rapporté que l'enquête du procureur spécial incluait des transactions menées par le président américain avant sa campagne.

Les décisions prises par les banques centrales japonaise et européenne, qui ont maintenu leur politique monétaire accommodante, étaient quant à elles plutôt encourageantes. 

Le patron de la Banque centrale européenne Mario Draghi a notamment estimé qu'il fallait se montrer «patient» et «prudent» avant d'envisager tout changement de cap de la politique monétaire, l'inflation en zone euro n'ayant pas encore atteint le niveau voulu par la BCE.

 

 

Titres en actions

Maher Yaghi, de Desjardins Marchés des capitaux, présente ses prévisions de résultats du troisième trimestre pour le Groupe CGI(GIB.A, 66,49$). La société de TI montréalaise publiera ses résultats le 2 août. L'analyste s'attend à des revenus de 2,82G$ et à un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) de 402M$. Le bénéfice par action devrait être de 0,94$, sur une base ajustée, ce qui est un cent inférieur à ce que prévoient en moyenne tous les analystes qui suivent l'entreprise. L'effet des devises pourrait être favorable et soulever plus que prévu les revenus, indique M. Yaghi. Sa recommandation reste à achat et sa cible à 74$.

Le titre de la biotech anciennement située à Québec, Aeterna Zentaris(AEZS, 2,70$US) gagne 15% dans les négociations précédant l’ouverture officielle après avoir plus que doublé mercredi. La biotech a annoncé qu’elle avait reçu un avis favorable des autorités américaines de la santé, la Food and Drug Administration(FDA), concernant son traitement contre le déficit d’hormone de croissance chez les adultes, le Macrilen. Le PDG de l’entreprise, David A. Dodd, a indiqué par voie de communiqué qu’il avait bon espoir d’obtenir toutes les approbations nécessaires de la FDA pour lancer le produit au premier trimestre de 2018.

Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, fait passer sa recommandation pour le titre de Transat(TRZ, 6,60$) de neutre à achat et sa cible de 7,50$ à 9$. Ce changement de cap survient au lendemain de la vente de sa participation dans l’hôtel Ocean pour 190M$. Le prix de vente est supérieur à celui de 136M$ qu’il attendait. Avec des liquidités excédentaires de 340M$, la direction peut développer sa prochaine chaîne d’hôtels dans le sud, ce qui pourrait créer de la valeur à long terme pour les actionnaires, note M. Poirier.

Steve Hansen, de Raymond James, réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 230$ pour le titre du Canadien Pacifique(CP, 203,60$US), après que le transporteur ferroviaire eut dévoilé un bénéfice supérieur aux attentes à son deuxième trimestre. Le bénéfice de 2,77$ l’action a grimpé de 35% par rapport à l’an dernier et plus élevé que celui de 2,72$ attendu par les analystes.

Rogers Communications(RCI.B, 64,07$) publie ses résultats du deuxième trimestre. Ce sont les premiers depuis que Joe Natale a pris les rênes de l’entreprise. Les analystes visent un bénéfice de 0,93$ par action.

Parmi les valeurs du jour, le groupe publicitaire Omnicom, qui a annoncé de solides résultats au deuxième trimestre grâce à une hausse des dépenses publicitaires des entreprises au Royaume-Uni et en Europe, est monté de 2,43% à 82,70 dollars.

Le fabricant de semi-conducteurs Qualcomm a chuté de 4,95% à 53,97 dollars après avoir fait part d'un repli de son bénéfice de 40%.

Nike a gagné 2,30% à 59,10 dollars, profitant d'une note de Morgan Stanley anticipant une accélération de la croissance des ventes de l'équipementier sportif en Amérique du Nord.

ExxonMobil a grignoté 0,01% à 80,86 dollars. Le groupe s'est vu infliger une amende de deux millions de dollars par le Trésor américain pour n'avoir pas respecté des sanctions contre la Russie alors que le secrétaire d'Etat Rex Tillerson dirigeait encore le géant pétrolier.

Du côté des indicateurs américains, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé plus fortement que prévu selon le département du Travail et l'indice composite des principaux indicateurs aux Etats-Unis, qui donne une idée de la conjoncture aux Etats-Unis, s'est accéléré en juin selon le Conference Board.

 

 


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Neuvoo obtient un financement de 53M$

Il y a 14 minutes | Pascal Forget

Le site de recherche d’emplois Neuvoo obtient un financement de 53M$ de la Caisse de dépôt.

Les entrepreneurs, ces héros

Édition du 21 Septembre 2019 | Marine Thomas

ÉDITO. It’s lonely at the top. Qu’on le veuille ou non, la dynamique change lorsqu’on grimpe les ...

Pour une intervention sensée en santé mentale

Édition du 21 Septembre 2019 | Simon Lord

DROIT DES AFFAIRES. Une des fortes tendances en matière de relations de travail cette année est celle des cas...