Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 22/03/2017 à 07:16, mis à jour le 22/03/2017 à 07:38

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 22/03/2017 à 07:16, mis à jour le 22/03/2017 à 07:38

Photo: Shutterstock

1-Wall Street devrait de nouveau voir rouge à l’ouverture. Le doute s’installe chez les investisseurs: Donald Trump sera-t-il en mesure de remplir ses promesses de réduire les impôts et de mousser les investissements des entreprises?

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 0,06%, 0,17% et 0,06% dans les négociations précédant l’ouverture officelle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, baisse de 1,20% à 50,35$US.

3-À l’étranger, les marchés asiatiques ont chuté. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a accusé le plus fort recul, soit de 2,13%. La Bourse de Hong Kong a fini en baisse de 1,11%, elle qui flirtait avec son sommet depuis l’été 2015 ces derniers jours. L'indice composite de la Bourse de Shanghai a pour sa part fléchi de 0,50%.

En Europe à la mi-séance, le recul est également généralisé. La Bourse de Paris perd 0,48%, tandis que la Bourse de Francfort laisse tomber 0,50% et que la Bourse de Londres se replie de 0,84%.

«Les indices boursiers mondiaux ont été rattrapés par les doutes sur la capacité de Donald Trump à mettre en œuvre son programme de réformes économiques et notamment son plan de soutien à l'économie», disent les gestionnaires de Barclays Bourse.

Le président américain doit faire face à une opposition dans ses propres rangs sur sa réforme de l'assurance-maladie destinée à abroger et remplacer «Obamacare». Or, cette réforme est vue comme un préalable indispensable au lancement des autres réformes économiques, notamment les promesses de relance budgétaire qu'attendent les marchés.

«Le nouveau président américain semble rencontrer énormément d'obstacles sur la réforme de l’Obamacare après les échecs essuyés pour sa réforme de l'immigration», a commenté Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque. 

4-À l’agenda économique, les ventes de maisons existantes de février seront dévoilées aux États-Unis.

Au Canada, tous les yeux seront rivés vers Ottawa, où le budget fédéral sera livré par le ministre Bill Morneau.

5-Parmi les titres en action, Douglas Miehm, de RBC Marchés des capitaux, abaisse sa cible pour le titre de la biopharmaceutique lavalloise ProMetic Sciences de la Vie(Tor., PLI), de 4,70$ à 4,25$. L’entreprise va dévoiler ses résultats du quatrième trimestre à la fin mars. L’analyste souligne que 2017 devra être celle où la direction exécutera selon ses engagements, tandis qu’elle évolue lentement mais sûrement vers le stade commercial avec notamment son traitement Plasminogen.

Anthony Zicha, de Banque Scotia, publie ses prévisions de résultats du quatrième trimestre de BRP(Tor., DOO), attendus ce vendredi. L’analyste montréalais vise un bénéfice de 0,93$ par action, soit deux cents de moins que l’ensemble des analystes(0,95$ l’action). Il vise des revenus de 1,2G$. M. Zicha n’attend aucune surprise majeure en ce qui a trait aux résultats du quatrième trimestre. En revanche, les perspectives de 2018 seront dans sa mire. Pour le prochain exercice, il vise un bénéfice de 2,07$ par action, comparativement à 2,15$ pour l’ensemble des analystes. M. Zicha réitère sa recommandation surperformance de secteur et sa cible de 32$.

Amaya(Tor., AYA) publie ses résultats du quatrième trimestre.

Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, présente ses prévisions des résultats du quatrième trimestre de Dollarama(Tor., DOL), attendus le 30 mars. L’analyste anticipe un bénéfice de 1,14$ par action, supérieur à la prévision moyenne de 1,12$ de l’ensemble des analystes. Il s’attend à ce que les ventes des magasins comparables, une mesure clé de la performance des détaillants, progresse de 4%. Au cours du trimestre, Dollarama a racheté 2,1 millions de ses actions pour un investissement de 210M$. L’analyste s’attend à une hausse du dividende trimestriel de 15%. Il réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 113$.

Au sud de la frontière, l’action du géant de la livraison FedEx(NY., FDX) gagne 1,76% dans les négociations précédant l’ouverture officielle. L’entreprise a dévoilé en fin de journée hier un bénéfice inférieur aux attentes à son troisième trimestre, soit 2,35$US par action, tandis que les analystes visaient 2,62$US l'action. Le titre a toutefois effacé ses pertes initiales après que la direction eut présenté des perspectives qui ont plu aux investisseurs.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

À surveiller : Salesforce, Zoom et BMO

08:38 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Voici quelques recommandations d’analystes.

Salesforce confirme l'achat de Slack pour 27,7G$US

01/12/2020 | AFP

Avec l'achat de Slack, Salesforce pourra entrer en compétition plus frontale avec Microsoft.

COVID-19: dès vendredi, tous les commerces resserreront les règles

Il y a 8 minutes | La Presse Canadienne

Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant aller de 1000 $ à 6000 $ a dit Geneviève Guilbault.