Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 18/07/2019 à 07:00

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 18/07/2019 à 07:00

(Photo: Getty)

La Bourse de New York pointe vers un démarrage en repli jeudi, inquiète d'un nouvel enlisement des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis et déçue par des résultats d'entreprises américaines en demi-teinte.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en légère baisse de 0,08%, à 27 209 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, recule de 0,16% à 7872 points. Le S&P500, quant à lui, perd 0,04% à 2983,75 points.

Contexte

La guerre commerciale sino-américaine s'est réinvitée dans l'actualité après des déclarations de Donald Trump mardi soir laissant entendre qu'un accord n'était pas prévu pour tout de suite. Et des informations de presse indiquant que les négociations étaient à nouveau au point mort confirmaient ce sentiment jeudi.

Aux États-Unis, certaines publications de résultat ont par ailleurs déçu, à l'image de Netflix qui a reconnu avoir attiré beaucoup moins de nouveaux abonnés que prévu au deuxième trimestre.

«Les résultats trimestriels n’étaient pas toujours à la hauteur des attentes même si, objectivement, il n'y a pas eu d’accident de parcours dévoilé», note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Et si les grandes banques américaines ont publié des résultats plutôt bons, elles ont mis en garde quant à une réduction de leurs marges avec la probable baisse des taux de la Réserve fédérale américaine à la fin du mois.

«Le marché semble aussi progressivement être un peu plus prudent quant à l'optique de la réunion de la Fed même si, en l’état actuel des choses, tout indique qu’une baisse préventive des taux de 25 points de base est actée», estime Christopher Dembik.

Dans son Livre Beige, un rapport de conjoncture, la Fed a noté que l'activité économique aux Etats-Unis a continué de progresser à un rythme «modeste» ces deux derniers mois, mais que les incertitudes commerciales continuent de peser sur les décisions des entreprises.

À l’étranger

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini la journée de jeudi sur une forte chute de près de 2%, victime de craintes relatives au différend sino-américain conjuguées à une hausse du yen.

Les investisseurs réagissent à des informations de presse indiquant que les négociations commerciales entre Pékin et Washington sont bloquées, ce qu'avait déjà laissé entendre le président américain Donald Trump disant qu'un accord n'était pas pour demain.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, la journée de jeudi s'annonce calme. Les investisseurs surveilleront l'activité de la région de Philadelphie. «Peu importent les éventuelles bonnes statistiques économiques qui seront publiées dans les séances à venir, il est peu probable que cela fasse dévier la Réserve Fédérale de sa trajectoire», prévient M. Dembik.

«Certains membres du comité de politique monétaire resteront de marbre face à la solidité de la croissance américaine et du marché du travail, mettant surtout en avant le fait que l'objectif d'inflation de la banque centrale n'est pas atteint», ajoute Christian Parisot, analyste du courtier Aurel BGC dans une note.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

Une autre semaine Trumpesque

BLOGUE. Octobre a mauvaise réputation. Les négociations commerciales et les résultats financiers sont deux épouvantails.

À la une

Pourquoi le Royaume-Uni et les États-Unis sont considérés dangereux

BALADO. 20 000 expats ont noté leur tranquillité, leur sécurité personnelle et la stabilité politique dans 64 pays.

10 choses à savoir jeudi

Les réseaux 5G bourrés de failles, Freddie Mercury ressuscité par Google, Facebook Pay voit officiellement le jour.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

06:59 | LesAffaires.com et AFP

«Il n'y a plus de raison pour que la Fed baisse encore ses taux de sitôt.»