Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 16/05/2019 à 06:54

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 16/05/2019 à 06:54

(Photo: Getty)

La Bourse de New York pointe vers une ouverture à la hausse jeudi, malgré l'incertitude au sujet de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et les décisions imprévisibles de Donald Trump sur la question.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,38% à 25 771 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, avance de 0,38% à 7557,75 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,40% à 2866,50 points.

Contexte

«Les marchés ont repris du poil de la bête hier, passant du rouge au vert, les informations suggérant que les États-Unis retarderont les tarifs automobiles de six mois», a rappelant M. Wilson, ajoutant que cela avait eu tendance «à apaiser les inquiétudes au sujet du différend commercial» sino-américain.

Mais, poursuit-il, le président américain a ajouté «de la pression ailleurs» en publiant mercredi un décret interdisant aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure ciblant la Chine.

M. Trump a déclaré une «urgence nationale» pour prendre ce décret, s’appliquant notamment au géant chinois Huawei.

Cette mesure est justifiée par la Maison Blanche par le fait que des «adversaires étrangers exploitent de façon croissante des vulnérabilités dans les services et les infrastructures technologiques de l'information et de la communication aux États-Unis».

À l’étranger

Les Bourses chinoises ont terminé en hausse jeudi et celle de Hong Kong à l'équilibre, les investisseurs ayant toujours les yeux rivés sur les soubresauts de la guerre commerciale sino-américaine et les déclarations de Donald Trump.

En début de séance, les investisseurs ont été secoués par des décisions de Donald Trump visant à mots couverts l'équipementier de télécoms chinois Huawei. Le président américain a interdit mercredi aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque.

Huawei, qui est depuis longtemps dans le collimateur des autorités américaines, a dénoncé des «restrictions déraisonnables».

«Si ce n'est pas une escalade dans les tensions commerciales, alors je ne sais pas ce que c'est», souligne Jeffrey Halley, analyste de Oanda.

Cette mesure intervient alors que la guerre commerciale que se livrent les deux premières puissances mondiales depuis plus d'un an a pris un nouveau tour la semaine dernière, avec de nouvelles taxes décidées par les deux pays.

Mais au fur et à mesure de la journée, la Bourse de Hong Kong a effacé ses pertes, les investisseurs saluant cette fois une autre décision que pourrait prochainement prendre Donald Trump: le report des tarifs douaniers supplémentaires dans l'automobile.

À l’agenda

Les investisseurs prendront connaissance dans la journée des mises en chantier de logements aux États-Unis pour le mois d'avril ainsi que du commerce extérieur italien pour le mois de mars.

Ils seront également attentifs à une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street flambe au lendemain d'une séance noire

Mis à jour le 10/03/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés boursiers ont repris de l'altitude cet après-midi dans une journée à forte volatilité.

Bourse: le S&P/TSX termine une bonne année 2019 sur un léger recul

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a terminé la séance de mardi en baisse de 35 points.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.