Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 08/11/2019 à 07:00

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 08/11/2019 à 07:00

(Photo: archives)

La Bourse de New York semble vouloir marquer une pause à l'ouverture vendredi matin après cinq séances de hausse consécutives, de nouveaux messages mitigés sur le front commercial incitant à la prudence.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en petite baisse de 0,02%, à 27 662 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, perd 0,13% à 8220,25 points. Le S&P500, quant à lui, recule de 0,06% à 3084 points.

Contexte

La Chine a annoncé jeudi s'être mise d'accord avec les États-Unis pour une levée «par étapes» de leurs droits de douane punitifs mutuels.

«L'administration américaine a confirmé (...) mais on peut sentir une certaine réticence du côté de Washington», note cependant Tangi Le Liboux, analyste pour Aurel BGC. «Par ailleurs, le camp américain n'a, pas plus que le camp chinois, donné de précision sur les montants concernés», observe le spécialiste, «en réalité tout ceci est encore bien flou».

Pendant ce temps-là, le commerce extérieur chinois continue à accuser le coup de la guerre commerciale avec les États-Unis. Les exportations de la Chine ont subi en octobre leur troisième mois de repli, tandis que les importations ont poursuivi leur recul pour le sixième mois consécutif. Toutefois, les analystes sondés par Bloomberg s'attendaient à de plus fortes baisses.

Sur l'autre front commercial, entre Washington et l'Europe, l'espoir d'un apaisement était permis.

«Les investisseurs voient dans les progrès réalisés entre Washington et Pékin un bon présage pour les relations entre l'Union Européenne et les États-Unis», écrit David Madden, analyste pour CMC Markets.

Ainsi, Jean-Claude Juncker, président sortant de la Commission européenne, s'est dit persuadé dans une interview que le président américain Donald Trump n'imposerait pas dans les prochains jours de nouveaux droits de douane sur l'importation d'automobiles européennes.

À l’étranger

Les Bourses d'Asie ont évolué sur des trajectoires opposées vendredi, celle de Tokyo finissant à un nouveau sommet en un an, tandis que les places chinoises ont perdu du terrain, échaudées par des déclarations contradictoires sur les négociations sino-américaines.

Un repli du yen a aussi incité à l'achat. Toutefois, des prises de bénéfices ont freiné la hausse en fin de journée, notamment parce que la Chine a publié des chiffres d'exportations en repli pour le troisième mois d'affilée.

Wall Street avait pourtant battu des records jeudi grâce à des déclarations jugées rassurantes de la Chine sur la levée progressive des tarifs douaniers que s'imposent Pékin et Washington.

Côté américain, la porte-parole de la Maison-Blanche, Stéphanie Grisham, a indiqué à la chaîne Fox News que l'administration américaine était «très, très optimiste quant à la conclusion prochaine d'un accord».

Toutefois, le principal conseiller du président Donald Trump sur le commerce, Peter Navarro, a déclaré de son côté sur Fox Business qu'il n'y avait pas d'«accord pour le moment sur la suppression d'aucun des tarifs (douaniers) en vigueur, comme condition à la première phase d'un accord» commercial.

«La seule personne qui peut prendre cette décision est Donald Trump», a-t-il souligné.

Selon Neil Wilson, analyste de marché en chef chez Markets.com, «comme d'habitude», circulent «des informations contradictoires, ce n'est que du bruit».

Cela fait des mois que Chinois et Américains ne cessent de souffler le chaud et le froid dans un interminable conflit commercial. La Chine avait annoncé jeudi s'être mise d'accord avec les États-Unis pour une levée «par étapes» de leurs droits de douane punitifs mutuels.

À l’agenda

Côté statistiques, les investisseurs attendent la confiance des consommateurs aux États-Unis.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

06:53 | LesAffaires.com et AFP

«Le marché reste sur la défensive.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

20/11/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Le marché manque de catalyseurs haussiers.»

À la une

Grève au CN: Legault demande au gouvernement fédéral une loi spéciale

Il y a 34 minutes | La Presse Canadienne

À son avis, il y a un état d’urgence en raison des risques de pénurie de propane.

Grève au CN: le milieu des affaires souhaite un dénouement rapide

Plusieurs associations du milieu des affaires exhortent l'employeur et le syndicat à dénouer l'impasse.

À surveiller: Metro, CP et Target

Que faire avec les titres de Metro, CP et Target? Voici quelques recommandations d'analystes.