Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 14/11/2019 à 06:59

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 14/11/2019 à 06:59

(Photo: archives)

La Bourse de New York hésite avant les premiers échanges jeudi matin, après un discours sans surprise du président de la Fed la veille, les investisseurs restant en outre focalisés sur d'éventuels développements en matière commerciale.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,09%, à 27 736 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, perd 0,11% à 8257 points. Le S&P500, quant à lui, recule de 0,09% à 3092.50 points.

Contexte

«La banque centrale américaine a abaissé les taux pour la troisième fois cette année et a annoncé une pause dans le cycle d'assouplissement amorcé en juillet. Cette position a été réitérée par le président de la Fed Jerome Powell (...) mercredi», a souligné dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

«Il n'y a plus de raison pour que la Fed baisse encore ses taux de sitôt car l'inflation n'est pas à la baisse, l'emploi est bon et l'économie est solide, c'est-à-dire une croissance passant de modeste à modérée», selon lui.

Par ailleurs, «les discussions entre les États-Unis et la Chine occupent toujours le devant de la scène», a poursuivi M. Dembik.

«Le compromis ne semble pas gagné du côté de Donald Trump qui n'est pas enclin à céder sur les questions d'achats de produits agricoles. En plus des incertitudes sur ces négociations qui pèsent sur les marchés, les investisseurs ont pris connaissance de mauvaises statistiques en provenance d'Asie», a-t-il développé.

Mardi, le président américain est resté vague sur la résolution du conflit commercial avec la Chine, évoquant un accord «bientôt» tout en se disant prêt à imposer de nouveaux tarifs douaniers.

Pour ce qui concerne l'automobile, M. Trump a affirmé mercredi qu'il dévoilerait prochainement sa décision sur les tarifs douaniers dans ce secteur, l'Europe étant particulièrement exposée, alors que des sources industrielles évoquent un possible report.

À l’étranger

La Bourse de Tokyo a clôturé jeudi en nette baisse, plombée notamment par la croissance japonaise plus poussive que prévu au troisième trimestre, tandis que la Bourse de Hong Kong a une nouvelle fois souffert des actions tous azimuts des manifestants.

À Tokyo, l'indice vedette Nikkei a reculé de 0,76%, après avoir déjà glissé de 0,85% mercredi. L'indice élargi Topix a quant à lui perdu encore davantage de terrain (-0,94%).

La croissance japonaise a ralenti à 0,1% au troisième trimestre 2019 comparé au second, une décélération plus importante que ce que les économistes prévoyaient, du fait de la faiblesse des exportations nippones, touchées par le ralentissement de l'économie mondiale et le conflit commercial sino-américain.

La hausse de la consommation des ménages avant le relèvement de la TVA dans le pays le 1er octobre a quelque peu limité les dégâts. Mais avec le retour de bâton prévisible sur les achats des foyers nippons après l'entrée en vigueur de cette hausse de TVA, nombre d'économistes prédisent une contraction du PIB nippon en fin d'année.

À Hong Kong, l'indice Hang Seng a encore lâché 0,93% jeudi, alors qu'il avait déjà chuté de 1,8% la veille. Les manifestants du mouvement pro-démocratie continuent d'intensifier leurs actions visant à paralyser au maximum l'ex-colonie britannique, entraînant fermetures de centres commerciaux, d'écoles et de stations de métro.

Les places de Chine continentale ont quant à elles fini en légère hausse, l'annonce par Pékin d'un plan de soutien pour le développement de nouvelles infrastructures dans le pays ayant quelque peu compensé la publication d'indicateurs moroses sur l'économie du pays en octobre, fragilisée par le conflit commercial avec les Etats-Unis.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, la production industrielle comme les ventes de détail ont ralenti le mois dernier en Chine tandis que l'investissement tombait au plus bas depuis au moins 21 ans, sur fond de guerre commerciale avec les États-Unis.

Aux États-Unis, les prix à la production du mois dernier sont à l'agenda, plus tard aujourd'hui.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

06:53 | LesAffaires.com et AFP

«Il faut conserver à l'esprit que Donald Trump a le dernier mot.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

10/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Beaucoup d'investisseurs vont continuer d'opter pour la prudence.»

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, la Fed penche pour le statu quo

Mis à jour à 16:51 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a réalisé de légers gains alors que la Fed pense à garder les taux inchangés longtemps.

Titres en action: BMO, CIBC, RBC, Westjet, Onex, Aramco...

06:52 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La Fed laisse ses taux inchangés

Mis à jour à 14:52 | AFP

La Réserve fédérale américaine a laissé mercredi ses taux d'intérêt inchangés.