Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 30/03/2021 à 07:22

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 30/03/2021 à 07:22

Un écran affiche des données boursières

(Photo: Getty Images)

Une humeur printanière régnait sur les Bourses mondiales, qui repartaient de l'avant à la faveur des espoirs de reprise aux États-Unis grâce à l'avancée de la campagne de vaccination et au lancement d'un vaste plan d'investissements dans les infrastructures.


Les indices

À Wall Street, vers 7h15, les contrats à terme du S&P 500 diminuaient de 8 points à 3 950 points, ceux du Dow Jones étaient stables à 33 033 points, et ceux du Nasdaq perdaient 91 points à 12 853 points.

En Europe, les marchés étaient mitigés à mi-séance. À Londres, le FTSE 100 prenait 16 points à 6 756 points. À Paris, le CAC 40 cédait 25 points à 5 972 points et à Francfort, le DAX gagnait 95 points à 14 911 points.

Plus tôt en Asie, la Bourse de Tokyo avait vu son indice phare, le Nikkei, progresser pour une quatrième séance d'affilée (+0,16%) tandis que l'indice élargi Topix a perdu 0,78%. 

En Chine, les Bourses de Hong Kong (+1%) et de Shanghai (+0,6%)ont terminé en hausse. 

 

Le contexte

Le fait que les taux d'emprunt souverains montent en même temps que les marchés boursiers «suggère que la reprise des actions est désormais en cours», selon Sebastien Galy, stratégiste macro pour Nordea Investment.

Les deux phénomènes se produisent «en amont de la publication du prochain plan budgétaire aux États-Unis, qui devrait être de 3 000 milliards de dollars» et intervient au moment où «nous recevons des nouvelles positives sur les vaccins aux États-Unis», poursuit-il. 

Le président américain Joe Biden a annoncé lundi une accélération de la campagne de vaccination aux États-Unis, promettant que 90% des adultes américains seraient éligibles au vaccin d'ici le 19 avril.

L'occupant de la Maison-Blanche lance également cette semaine la deuxième offensive de son mandat: un projet d'investissements massifs dans les infrastructures s'accompagnant de hausses d'impôts qui restent à définir, mais font déjà hurler ses adversaires politiques.

Ces espoirs de reprise se traduisaient sur le marché obligataire par une nette réaccélération du taux américain à dix ans depuis vendredi, qui se transmettait aux rendements obligataires européens: il évoluait ce mardi matin autour de 1,75%, après être monté jusqu'à près de 1,76%, nouveau plus haut depuis fin janvier 2020.

Côté indicateurs, les prix à la consommation allemands ainsi que la confiance des consommateurs (Conference Board) aux États-Unis pour mars animeront la séance.

 

Du côté du pétrole

Vers 7h30, le baril de WTI américain diminuait de 1,48% à 60,65 $US et le baril de Brent de la mer du Nord perdait 1,25% à 64,17 $US.

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

16/04/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: Wall Street et Toronto reprennent leur course aux records

Mis à jour le 16/04/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le Dow Jones et le S&P 500 ont conclu une quatrième progression hebdomadaire consécutive.

OPINION Titres en action: Tilray, Morgan Stanley, TUI, Daimler
Mis à jour le 16/04/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
16/04/2021 | LesAffaires.com et AFP
Bourse: le Dow Jones, le S&P 500 et le TSX à des sommets
Mis à jour le 15/04/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.