Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 26/07/2021 à 07:17

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 26/07/2021 à 07:17

(Photo: Getty Images)

Les marchés boursiers européens reculaient lundi, dans le sillage de leurs homologues chinoises après un nouveau tour de vis réglementaire de Pékin, et à l'orée d'une semaine qui sera dominée par la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

 

Les indices

Aux États-Unis, vers 7h15, Wall Street se dirigeait vers une ouverture en baisse. Les contrats à terme du Dow Jones reculaient de 130 points, ou de 0,37%, à 34 821 points. Ceux du S&P 500 diminuaient de 12 points, ou de 0,28%, à 4 391 points tandis que ceux du Nasdaq perdaient 30 points, ou 0,2%, à 15 067 points.

En Europe, les marchés étaient en baisse à mi-séance. À Londres, le FTSE 100 cédait 0,29%. À Paris, le CAC 40 laissait aller 0,31% et à Francfort, le DAX lâchait 0,5%.

Les Bourses chinoises ont fortement souffert après que les autorités chinoises, déjà en plein recadrage de leurs géants technologiques, ont cette fois durci le ton contre le lucratif secteur de l'éducation.

La Bourse de Hong Kong a été la plus durement touchée (-4,1%) tandis que celle de Shanghai a perdu 2,3%. 

En revanche, la Bourse de Tokyo est restée éloignée du tumulte (+1,04%) après le lancement réussi des Jeux olympiques.

 

Le contexte

«Les prises de bénéfices actuelles induites en partie par la pression sur les valeurs technologiques chinoises ne devraient pas durer longtemps», estime Sébastien Galy, analyste chez Nordea Investment. Ainsi «la saison des résultats aux États-Unis et la poursuite du rebond cyclique, quoique à un rythme moins rapide», continuent de soutenir les marchés, créant un environnement favorable au risque, selon lui.

Une certaine prudence devrait toutefois perdurer en amont de la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), dont la décision est attendue mercredi dans la soirée.

L'inflation sera de nouveau au menu de la Banque centrale américaine, mais également des interrogations sur le calendrier à venir de la réduction du soutien monétaire, sur fond d'inquiétudes croissantes liées au variant Delta.

Sur le marché obligataire, les taux européens poursuivaient leur repli ce lundi, le taux allemand à dix ans — référence de la zone euro —, évoluant au plus bas depuis février.

Côté statistiques, le moral des entrepreneurs allemand a connu en juillet sa première baisse depuis janvier sous l'effet de la pénurie de matières premières et de craintes sur une nouvelle hausse des infections de COVID-19.

Aux États-Unis, les ventes de maisons neuves pour juin complèteront l'agenda du jour.

 

Du côté du pétrole

Vers 7h15, le prix du baril de WTI américain diminuait de 0,58% à 71,65 $US et le baril de Brent de la mer du Nord perdait 0,43% à 73,78 $US.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street vise sa première semaine dans le vert depuis deux mois

Mis à jour à 12:12 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice phare à la Bourse de Toronto avançait de plus de 100 points.

Sommes-nous près du creux boursier?

Édition du 25 Mai 2022 | Jean Gagnon

LA BOUSSOLE BOURSIÈRE. Assisterons-nous bientôt à un renversement brusque de la direction des marchés?

OPINION Les nouvelles du marché
Mis à jour à 08:59 | Refinitiv
Titre en action: Banque Nationale
Mis à jour à 11:15 | AFP et La Presse Canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
Mis à jour à 08:50 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

L'importance des points de référence dans un marché en chute

Il y a 21 minutes | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Des périodes de reculs boursiers ne sont jamais faciles à traverser, même si elles sont récurrentes.

L'éternel débat entre les projections à court et à long terme

EXPERT INVITÉ. Prévoir le rendement des placements sur une période de 20, 30 ou 40 ans s'approche de la spéculation.

L'innovateur en chef veut savoir pourquoi les entreprises québécoises innovent moins

De nombreuses statistiques démontrent le retard que prennent les entreprises québécoises en matière d’innovation.