Bourse: Wall Street termine à un record

Publié le 23/07/2021 à 09:58, mis à jour le 23/07/2021 à 17:14

Bourse: Wall Street termine à un record

Publié le 23/07/2021 à 09:58, mis à jour le 23/07/2021 à 17:14

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a conclu vendredi sur des records, un rebond décisif après le malaise de lundi, qui permet d'afficher un nouveau gain hebdomadaire, le quatrième en cinq semaines.

La Bourse de Toronto a été soutenue par ses secteurs de l'industrie et des technologies de l'information.

 

Les indices

À Toronto, le S&P/TSX a monté de 90 points, ou de 0,45%, à 20 188 points.

À New York, le S&P 500 a augmenté de 44 points, ou de 1,01%, à 4 411 points.

Le Dow Jones a pris 238 points, ou 0,68%, à 35 061 points.

Le Nasdaq a avancé de 152 points, ou de 1,04%, à 14 836 points.

Le dollar canadien cédait 0,07%, à 0,7955 $US.

Le pétrole a gagné 0,30 $US, ou 0,42%, à 72,21 $US.

Le cours de l'or a glissé de 3,50 $US, ou 0,19%, à 1801,90 $US.

 

Le contexte

Après la frayeur de lundi où les indices avaient connu la pire séance de l’année à cause des craintes de l’impact économique du variant Delta, Wall Street a affiché finalement des gains hebdomadaires.

Sur la semaine, le Dow Jones est en progrès de 1,09 %, le Nasdaq de 2,84 % et le S&P 500 de 2,02 %.

« La résilience du marché s’est poursuivie après les inquiétudes (…) du début de semaine où l’on pensait avoir peut-être atteint un pic de croissance économique », ont souligné les analystes de Schwab.

Pour Marris Ogg, de Tower Bridge Advisors, « les résultats d’entreprises ont tiré les cours des actions à la hausse ». 

« C’est encourageant de voir qu’on atteint de nouveaux records en plein milieu de la saison des résultats », a ajouté la gestionnaire de portefeuille.

À la veille d’une réunion monétaire de la Fed la semaine prochaine, les inquiétudes quant à la persistance de l’inflation, qui avaient aussi inquiété les marchés, se sont un peu calmées.

« De toute évidence, les bons du Trésor ne nous montrent pas que nous allons avoir de l’inflation », note Marris Ogg alors que les rendements de la dette américaine à 10 ans sont restés stables à 1,27 %.

« La plupart des entreprises semblent nous dire, à part Intel, que les goulets d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement », qui causent notamment les hausses de prix, « vont se résorber dans les quatre à cinq mois à venir », a ajouté la spécialiste.

Parmi les résultats trimestriels du jour, American Express (+1,33 %), membre du Dow Jones, a vu son chiffre d’affaires bondir de 33 % au 2e trimestre, après cinq trimestres consécutifs de baisse, grâce au regain d’achats des consommateurs.

Du côté de la technologie, Snap a bondi de 23,90 % à 78,02 dollars après avoir annoncé la veille une progression plus forte qu’attendue des utilisateurs quotidiens de l’application Snapchat, à 293 millions. Cette performance et celle de Twitter (+3,05 %) se sont étendues aux autres réseaux sociaux comme Pinterest (+5,78 %) et Facebook (+5,30 %), qui annoncera ses résultats la semaine prochaine.

Plusieurs actions de groupes chinois ont connu une nouvelle séance de tourmente alors que Pékin durcit son action règlementaire à l’encontre notamment des entreprises du pays cotées à l’étranger.

Le « Uber chinois », Didi a chuté de 20,98 % à 8,06 dollars alors que les régulateurs chinois envisagent de prendre des sanctions exemplaires à l’encontre de la start-up, dont une amende record.

Cela intervient après la levée de 4,4 milliards de dollars par Didi lors de son entrée fin juin à la Bourse de New York, à laquelle Pékin n’était pas favorable.

Le géant du commerce en ligne Alibaba, lui-même cible d’une amende de 2,3 milliards d’euros en avril, a perdu 3,51 % à Wall Street à 206,53 dollars.

À court terme, cette pression de Pékin pour durcir les conditions de cotation à l’étranger pour ses entreprises dans un contexte de rivalité croissante avec les États-Unis, « signifie que la Chine va faire moins affaire avec les États-Unis et vice-versa », notait Marris Ogg de Tower Bridge Advisors. « Ce n’est certainement pas un plus ».

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: le krach de 1929

20/05/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Philippe Le Blanc termine la lecture «The Great Crash 1929», par John K. Galbraith.

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.