Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 05/01/2022 à 08:10, mis à jour le 05/01/2022 à 08:12

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 05/01/2022 à 08:10, mis à jour le 05/01/2022 à 08:12

(Photo: Getty Images)

Les marchés mondiaux perdaient leur entrain du début d'année mercredi, anticipant de prochaines hausses de taux d'intérêt de la part des banques centrales pour contrer la flambée des prix. 

À New York, le Dow Jones et le S&P 500 s'orientaient vers une ouverture proche de l'équilibre selon les contrats à terme de ces indices. 

Après deux jours marqués par de fortes progressions, les bourses européennes évoluaient plus calmement.

Les bourses chinoises de Hong Kong, où sont cotées de nombreuses entreprises de la tech, et Shanghai ont nettement reculé.

 

Les indices boursiers à 8h06

Aux États-Unis, les contrats à terme du Dow Jones diminuaient de 26,00 points (-0,07%) à 36 649,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 reculaient de 6,75 points (-0,14%) à 4 777,50 points. Les contrats à terme du Nasdaq perdaient 74,25 points (-0,46%) à 16 201,50 points.

En Europe, les résultats étaient à la hausse. À Londres, le FTSE 100 montait de 10,50 points (+0,14%) à 7 515,65 points. À Paris, le CAC 40 augmentait de 42,35 points (+0,58%) à 7 359,76 points. À Francfort, le DAX progressait de 115,13 points (+0,71%) à 16 267,74 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a avancé de 30,37 points (+0,10%) à 29 332,16 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a lâché 382,59 points (-1,64%) à 22 907,25 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain récoltait 0,24 $ US (+0,31%) à 77,23 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,31 $ US (+0,39%) à 80,31 $ US.

 

Le contexte

Lundi, le rendement de la dette américaine à 10 ans a pris 12 points de base et mardi il est encore légèrement monté de 2 points de base. Mercredi il était stable à 1,65%.

Et le taux d'intérêt à deux ans, qui reflète les anticipations de hausse des taux d'intérêt directeurs des banques centrales à court terme, se stabilisait à 0,76%, après avoir atteint 0,80%, au plus haut depuis mars 2020, le début de la pandémie.

«Compte tenu de la dette publique considérable, qui continue d'augmenter, et du vieillissement de la population, combiné à une productivité qui ne progresse pas de manière significative, toute hausse des taux d'intérêt aurait un effet de resserrement particulièrement important», explique Sam Vereecke, responsable de la gestion obligataire chez DPAM. Ce resserrement toucherait tous les pans de l'économie et pourrait ralentir le rythme de croissance des entreprises. 

Mercredi soir sera publié le compte-rendu des échanges des membres de banque centrale américaine, la Fed, lors de leur réunion de décembre. 

Le document pourrait donner aux investisseurs plus de clarté sur les intentions de l'institution monétaire face à l'inflation, en attendant la publication du rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis de vendredi, scruté par la Fed. 

Quant à la pandémie, «les investisseurs considèrent que le variant Omicron ne fait pas peser de risques majeurs sur l'économie, en général», explique les analystes de Saxo Banque.

Le fabricant américain de semi-conducteurs Qualcomm va fournir les architectures électroniques des prochains modèles des constructeurs automobiles Volvo, Honda et Renault.

L'action de Renault enregistrait la meilleure performance de la Bourse de Paris, progressant de 3,53%, suivi de Michelin en hausse de 1,97%. À Tokyo, Honda a pris 2,61%. Cependant Volvo Cars perdait 0,68% à Stockholm, après avoir publié des ventes en repli de 18,1% en décembre en raison des pénuries.  

À Francfort, le secteur était en forme également, à l'image de Daimler (+1,86% à 82,90 euros) ou Volkswagen (+0,84% à 212,81 euros). Le marché automobile allemand a chuté en 2021 à son plus bas niveau depuis la réunification, plombé par des pénuries de composants et la crise sanitaire.

Le géant de la chimie BASF (+2,47% à 66,91 euros) a annoncé un programme de rachats d’actions de jusqu'à 3 milliards d'euros après que ses bénéfices ont gonflé en raison de la hausse des prix des produits chimiques qu'elle fabrique. 

Les cours du pétrole montaient légèrement, à un niveau élevé, après une réunion de l'OPEP+, qui a maintenu une augmentation limitée de sa production.

Le groupe pétrolier BP montait encore de 1,35% à 356 pence, après avoir déjà pris 6% la veille grâce à l'apaisement des craintes liées à Omicron pour l'économie mondiale.

L'euro progressait de 0,20% face au dollar américain, à 1,130 9 $ US.

Le bitcoin cédait 0,55% à 45 950 $ US.

Sur le même sujet

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

Au lendemain de son premier krach, le marché des NFT en quête de normalisation

20/05/2022 | AFP

Symbole du mini-krach: la meilleure offre pour le NFT du tout premier tweet, acheté à 3M$US, est de 20 000$US.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: inquiète pour la croissance, Wall Street ne parvient pas à stopper sa baisse
Mis à jour le 19/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour le 19/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.