Bourse: Wall Street termine en légère baisse

Publié le 26/01/2021 à 09:52, mis à jour le 26/01/2021 à 17:00

Bourse: Wall Street termine en légère baisse

Publié le 26/01/2021 à 09:52, mis à jour le 26/01/2021 à 17:00

Une vue extérieure de Wall Street, à New York

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé sans entrain mardi, glissant légèrement dans le rouge en fin de séance malgré des résultats d'entreprises plutôt positifs.

La Bourse de Toronto a aussi retraité, tirée vers le bas par les pertes du secteur des matériaux.

 

Les indices

À Toronto, le S&P/TSX a terminé la journée sur un recul de 126 points, ou de 0,71%, à 17 779 points.

À New York, le S&P 500 a perdu 5 points, ou 0,15%, à 3 849 points.

Le Dow Jones a baissé de 22 points, ou de 0,07%, à 30 937 points.

Le Nasdaq a cédé 9 points, ou 0,07%, à 13 626 points.

 

Le contexte

Le marché est resté prudent toute la séance après une ouverture plus soutenue, digérant une salve de résultats et attendant l'issue mercredi de la réunion monétaire de la Banque centrale (Fed).

Les investisseurs guetteront la prise de parole de son président Jerome Powell, pour la première fois cette année.

«On ne s'attend pas à quelque chose de dramatique», estime JJ Kinahan d'Ameritrade.

«Il serait choquant que la Fed dise autre chose que ce qu'elle a déjà dit, à savoir rester accommodante pour que l'économie puisse se redresser», poursuit l'analyste.

Mais, prévient-il, «c'est la Fed, vous devez donc y porter attention et écouter notamment ce qu'ils vont dire sur une éventuelle inflation».

La mini-tornade GameStop, qui touche les titres de la chaîne de magasins de jeux vidéo pourtant en difficulté, a pour sa part continué d'enfler.

La bataille de paris entre investisseurs qui avaient misé sur une baisse du titre et boursicoteurs qui le défendent, a fait exploser l'action à la hausse pour la 4e séance d'affilée. Gamestop a terminé à 146,88 dollars contre 76,79 dollars la veille (+91,27%).

 

GameStop, l'envolée continue

Cette envolée, provoquée par la pratique spéculative de la vente à découvert, a fait grimper la capitalisation de la chaîne de magasins au modèle économique pourtant dépassé, selon les analystes.

Certains analystes s'en sont inquiétés, pointant du doigt, comme Peter Cardillo de Spartan Capital Markets, «cette frénésie autour d'une poignée d'actions visées par des positions à découvert».

«C'est fondamentalement un signe très dangereux pour le marché», a estimé l'expert. «Cela pourrait mal tourner et faire baisser le reste du marché».

Alors que Wall Street a peu réagi à une salve de bons résultats et que l'allant du Dow Jones faiblit, il semble, selon Peter Cardillo, que le marché ait déjà intégré toutes les bonnes nouvelles.

«Les cours ont déjà pris en compte la saison des résultats, ils ont pris en compte la perspective d'un nouveau stimulus et ils ont même pris en compte un futur rebond économique!», indique l'expert. «Que reste-t-il à prendre en compte?», avertit-il estimant que le marché est mûr «pour un repli».

Parmi les titres du jour, Johnson & Johnson (+2,71%), General Electric (+2,46%), le groupe de défense Raytheon (+1,39%) et 3M (+3,29%) ont vu leurs résultats bien accueillis. American Express, qui a souffert d'une baisse des dépenses des cols blancs, a perdu plus de 4%.

Microsoft, qui a fini en hausse de 1,22% juste avant d'annoncer une solide progression de son chiffre d'affaires trimestriel, grimpait de 6% dans les échanges électroniques après la cloche de fermeture.

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

26/02/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: Wall Street et Toronto se dispersent vendredi

Mis à jour le 26/02/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX et le Dow Jones étaient en baisse, le S&P 500 et le Nasdaq étaient en hausse.

À la une

L’État reprend (enfin) sa place dans l’économie

27/02/2021 | François Normand

ANALYSE — La crise a discrédité le discours des partisans du laissez-faire et du néolibéralisme tous azimuts.

Comprendre l'impact d'une hausse des taux d'intérêt

26/02/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L’évaluation de tout actif financier est tributaire des taux d'intérêt.

Le G20 relance le chantier d'une taxation des géants du numérique

26/02/2021 | AFP

Washington renonce à une condition posée fin 2019 par l’administration Trump.