Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Publié le 10/07/2020 à 09:57, mis à jour le 10/07/2020 à 16:49

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Publié le 10/07/2020 à 09:57, mis à jour le 10/07/2020 à 16:49

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a fini la semaine dans le vert, rassurée par plusieurs développements bien accueillis par le marché concernant la recherche d'un traitement et d'un vaccin contre le coronavirus.

Les indices

À Toronto, le S&P/TSX a pris 145 points, ou 0,93 %, à 15 713 points.

L'indice composé S&P 500 a gagné 32 points, ou 1,05 %, à 3 185 points.

Le Dow Jones de la Bourse de New York a monté de 369 points, ou de 1,44 %, à 26 075 points.

Le Nasdaq s'est apprécié de 69 points, ou de 0,66 %, à 10 617 points.

Le dollar canadien baissait de 0,12%, à 0,7353$US.

Le pétrole a haussé de 0,88$US, ou de 2,22%, à 40,50$US.

L'or a cédé 1,70$US, ou 0,09%, à 1802,10$US.

Le contexte

Sur l’ensemble de la semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76 %.

Les acteurs du marché ont bien réagi à une annonce de Gilead Sciences (+2,15 %) vendredi. La biotech américaine a publié de nouvelles données sur le remdesivir, montrant que cet antiviral réduisait de 62 % le risque de mortalité chez les patients gravement atteints du coronavirus par rapport aux soins normaux.

Par ailleurs, le patron de la société allemande BioNtech (+7,24 %) a affirmé au Wall Street Journal qu’il pensait demander d’ici à la fin de l’année l’approbation des autorités pour commercialiser un vaccin contre le virus, développé en partenariat avec le laboratoire américain Pfizer (+1,11 %).

Selon Quincy Krosby, responsable de la stratégie marchés chez Prudential, ce genre de nouvelles « a tendance à aider des secteurs qui bénéficieraient d’un environnement dans lequel un vaccin serait disponible », ce qui serait de nature à favoriser la reprise économique.

C’était notamment le cas des grandes compagnies aériennes américaines — Delta Air Lines (+5,61 %), American Airlines (+6,80 %) et United Airlines (+8,29 %) — ainsi que des croisiéristes Norwegian Cruise Line (+7,89 %), Royal Caribbean (+9,87 %) et Carnival (+10,84 %).

Carnival, qui a dû suspendre toutes ses opérations à cause de la pandémie, a par ailleurs annoncé vendredi qu’il prévoyait de redémarrer son activité dès août en Allemagne.

Les grandes banques américaines, qui doivent présenter leurs résultats trimestriels la semaine prochaine, ont également connu une séance positive: Goldman Sachs est monté de 4,44 %, Wells Fargo de 5,95 %, JP Morgan Chase de 5,47 %, Citigroup de 6,47 % et Bank of America de 5,49 %. 

Si les analystes s’interrogent sur les pertes liées aux prêts non-remboursés, d’autres activités bancaires pourraient s’avérer lucratives. 

« Il est attendu que les banques s’en sortent bien en ce qui concerne la gestion de leurs actifs ainsi que leurs branches d’investissement » fait ainsi remarquer Mme Krosby.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de la dette américaine montait à 0,6381% vers 20H25 GMT, contre 0,6135% jeudi soir.

 


image

Service à la clientèle

Mercredi 25 novembre


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

En français s'il-vous-plaît!

Il y a 57 minutes | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Après neuf mois de pandémie, il faut croire que nous étions dus pour une bonne querelle linguistique.

Mettre l'humain au coeur d'une entreprise du secteur scientifique

Il y a 54 minutes | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «Si on ne prend pas en compte la partie humaine de l’équation, on oublie des questions importantes».

Bourse: le Dow Jones franchit la barre des 30 000 points

Mis à jour il y a 30 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les investisseurs saluant le début de la transition politique aux États-Unis.