Robinhood et TD Ameritrade restreignent les échanges sur GameStop

Publié le 28/01/2021 à 12:52

Robinhood et TD Ameritrade restreignent les échanges sur GameStop

Publié le 28/01/2021 à 12:52

Par AFP
Un magasin GameStop

L'action de GameStop a explosé depuis le début du mois. (Photo: Getty Images)

Des courtiers en ligne américains ont limité les échanges des actions GameStop et AMC notamment sur leurs plateformes, en raison de l'extrême volatilité autour de ces titres qui font l'objet d'une bataille boursière.

Robinhood, le courtier qui veut «démocratiser la finance pour tous», a annoncé jeudi dans un blog limiter «en raison de la récente volatilité», les transactions sur les titres de la chaîne de magasins de jeux video GameStop (GME) et des salles de cinéma AMC.

Robinhood restreint aussi le courtage de Nokia et de Blackberry, de Koss (électronique) et des sociétés d'habillement Express et Naked Brand Group.

«Nous limitons les transactions à la clôture des positions et nous avons augmenté les exigences de marge pour certains titres», ajoute Robinhood.

Ces mesures sont prises dans le sillage de la saga GameStop, qui passionne autant qu'elle effraie le monde financier.

Un groupe de boursicoteurs aux États-Unis, avides de paris financiers risqués, s'est opposé à des investisseurs très aguerris qui avaient parié à la baisse sur le titre américain.

Le titre s'est envolé de plus de 1 000% depuis le début du mois.

 

Accès limité

Jeudi en revanche, GameStop rétrogradait de 55% en matinée après avoir ouvert en hausse de 17%. AMC, Nokia, Blackberry, qui avaient atteint des sommets, dégonflaient fortement. 

Mercredi, TD Ameritrade, un autre grand courtier en ligne, récente filiale de Schwab, avait déjà imposé des restrictions sur GameStop.

«TD Ameritrade n'a pas interrompu la négociation de titres. Nous avons imposé des restrictions sur certaines transactions de GME et d'autres titres», a indiqué une porte-parole. Ces restrictions vont «de l'exigence de marges supérieures à la limitation des ventes à découvert ou de certaines transactions qui peuvent impliquer des risques illimités», a-t-elle précisé.

Alors que la poussée spéculative bat son plein depuis une semaine faisant trébucher Wall Street mercredi, le gendarme de la Bourse de New York, la SEC, a pris acte de cette «volatilité» et dit «évaluer» la situation.

Le forum WallStreetBets du site Reddit, qui réunit une cohorte de jeunes investisseurs en croisade depuis quelques jours contre les barons de la finance, a aussi décidé mercredi soir de limiter l'accès aux personnes extérieures. 

Sur CNBC, Alexis Ohanian, co-fondateur de Reddit, a commenté le phénomène de cette rébellion des boursicoteurs en ligne comme «l'avènement d'une nouvelle ère (...), un sous-produit de l'internet connecté».

 

Sur le même sujet

SEC: la Banque Royale accepte de payer plus de 800 000$US

Selon la SEC, la Banque Royale a indûment alloué des obligations destinées aux clients institutionnels et aux courtiers.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

17/09/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

OPINION Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis
Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Que faire avec un titre qui s'est fortement apprécié?
17/09/2021 | Philippe Leblanc
Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile
Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

C'est votre plus grand risque d'affaires, mais vous refusez de le voir (2)

09:00 |

ANALYSE. Un nombre grandissant d'investisseurs et d'entreprises disent que le risque climatique doit être LA priorité.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

09/09/2021 | Les Affaires

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

L'inspection et une garantie légale de qualité bientôt obligatoires?

17/09/2021 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Il ne sera plus possible de s’improviser inspecteur sans posséder la formation adéquate.