Première séance en Bourse: Freshii a bondi de 6%

Publié le 31/01/2017 à 18:07

Première séance en Bourse: Freshii a bondi de 6%

Publié le 31/01/2017 à 18:07

L'appétit grandissant des consommateurs pour les mets santé déjà préparés est au coeur du plan de croissance de Freshii, qui veut plus que tripler son nombre de franchises d'ici les trois prochaines années.

L'entreprise de Toronto, qui se spécialise dans les plats à service rapide comme les salades, les soupes et les wraps, espère compter plus de 840 adresses à la fin de 2019.

En date du 25 septembre, son réseau comptait 244 restaurants répartis en Amérique du Nord, en Amérique du Sud ainsi qu'en Europe. Son président et chef de la direction, Matthew Corrin, affirme que Freshii est bien positionnée pour profiter du désir croissant des consommateurs de mieux s'alimenter.

L'entreprise effectuait mardi son entrée à la Bourse de Toronto. Le prix initial de l'action avait été fixé à 11,50 $ afin de récolter 125 millions $. Le titre a terminé la séance à 12,22 $, en hausse de 72 cents, ou 6,26%.

M. Corrin, qui a fondé l'entreprise et ouvert le premier établissement à Toronto en 2005 croit que le menu de la chaîne de restauration génère de l'intérêt partout dans le monde. Selon lui, les mets proposés par Freshii sont plus populaires auprès des consommateurs âgés entre 18 et 34 ans qui veulent bien manger, à un prix raisonnable et sans trop perdre de temps.

D'après des données de la firme NPD Group, les Canadiens ont dépensé 50 milliards $ pour manger au restaurant en 2016. De cette somme, 322 millions $ se sont retrouvés dans les tiroirs-caisses de restaurants comme Freshii, Five Guys et Panera Bread.

  • Sur le même sujet:

Freshii: ses plats santé plus savoureux que son action?

À la une

Un nouveau modèle d’usine intelligente pour votre entreprise

28/01/2023 | François Normand

ANALYSE. Deloitte lance une usine à Montréal qui fait la démonstration d’activités d’entreposage et de fabrication 4.0.

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.