Freshii: ses plats santé plus savoureux que son action?

Publié le 10/01/2017 à 18:21, mis à jour le 11/01/2017 à 06:39

Freshii: ses plats santé plus savoureux que son action?

Publié le 10/01/2017 à 18:21, mis à jour le 11/01/2017 à 06:39

Par Dominique Beauchamp

Trois des bols de salades fraîches de Freshii (Photo : courtoisie)

Le franchiseur des restaurants de mets santé à service rapide Freshii veut entrer en Bourse en émettant quelque 109 millions de dollars ou le tiers de ses actions à un prix entre 8,50 et 10$ chacune.


Ce premier appel public à l’épargne donnerait une valeur boursière d’environ 300 millions de dollars au franchiseur, soit l’équivalent de 32 fois le bénéfice d’exploitation ajusté de 9,4M$ et 20 fois les revenus de 15,3M$, réalisés au cours des 12 derniers mois.


Freshii récoltera 43,5M$ et sept actionnaires-vendeurs, quelque 65,4M$ de l’émission d’actions. L'entreprise compte rembourser des obligations de 19M$ et financer le rachat de 6,7M$ du contrat de franchise maître de Chicago.


La Bourse de Toronto et les investisseurs sont friands de nouvelles sociétés, mais à chaque nouvelle venue en Bourse, l’évaluation élevée rebute.


«On est plus ou moins confortable avec la stratégie. De plus, la croissance actuelle gonfle la tendance des ventes comparables. La valorisation est surfaite», nous a confié un financier de Montréal.


Comme David’s Tea(Nasdaq, DTEA, 6,80 $US), Shopify(Tor., SHOP, 63,34$) et Aritzia(Tor., ATZ, 18$) avant elle, Freshii fait valoir son concept séduisant auprès des milléniaux et sa croissance rapide.


«Nous croyons qu’une croissance fulgurante nous attend», indique d'ailleurs son prospectus.


Lire aussi Aritzia entre en Bourse à trois fois ses revenus


et David's Tea dans l'eau chaude


Ainsi que la chronique de Yannick Clérouin qui traite de l'évaluation vertigineuse de Shopify


Avec 278 restaurants dans 15 pays (dont 104 au Canada), Freshii veut en effet tripler sa taille à 840 établissements et son bénéfice d’exploitation à 22M$, d’ici 2019.


Le franchiseur met aussi de l'avant ses 14 trimestres consécutifs de croissance positive des ventes des établissements comparables–une mesure très suivie des analystes–, dont 6,4% en 2016.


À long terme, la société vise toutefois une croissance annuelle des ventes comparables plus modérée de 3% à 4%.


Son «passionné et dynamique» fondateur a fait ses premiers pas professionnels en relations publiques à la maison du luxe Oscar de la Renta.



Matthew Corrin a ouvert son premier établissement en 2005, à l’âge de 23 ans, grâce à un prêt de la part de ses parents.


Aujourd’hui âgé de 34 ans, l’entrepreneur aura 68% des droits de vote après l’émission, grâce à la totalité des 5,2 millions d’actions B à six droits de vote chacune. À long terme, l’homme d’affaires s’engage à conserver un intérêt de 20% dans l’entreprise.


Son frère, Adam Corrin, est chef de l’exploitation depuis 2010.


Concept, culture et petit prix pour les entrepreneurs passionnés


Les menus évolutifs à base d’ingrédients frais de la chaîne incluent des bols de salades, des burritos, des wraps, des soupes, des smoothies et des yogourts glacés.


Freshii propose aussi des boîtes repas, des jus aux fins de cures, des services de traiteur et des collations. Le plat principal se vend 7,50$, en moyenne.


Sa mission «aider les citoyens du monde entier à vivre mieux en rendant la nourriture santé accessible et abordable» trahit aussi l’intention de se coller aux valeurs à la mode.


«Nous sommes bien positionnés pour progresser en raison de notre exposition attrayante à l’intersection des trois forces du marché en croissance: la santé et le bien-être, la génération Y et l’entrepreneuriat abordable», indique le prospectus.


D’ailleurs, 28% des 178 nouveaux emplacements ouverts depuis 12 mois l’ont été par des franchiseurs existants. C’est un signe que le mode de fonctionnement est très flexible et peu onéreux, explique le document de mise en marché de l’émission.


Les coûts d’aménagement tournent autour de 260000$ pour une franchise en Amérique du Nord. Il faut compter seulement onze mois entre la réception d’une demande de franchise et l’ouverture d’un établissement.


Les ventes atteignent le double de l’investissement initial et les marges d’exploitation sont d’environ 20%, déduction faite des redevances de 6% des revenus bruts (30000$ en moyenne par année) et des salaires de l’exploitant ou du gérant.


La taille des restaurants varie de 300 à 2500 pieds carrés. Certains ont pignon sur rue comme celui au 1102 Boulevard de Maisonneuve Ouest, à Montréal.


Toutefois, environ 18% des emplacements se retrouvent dans les aéroports, dans des détaillants tels que le pharmacien Walgreen ou encore sur des campus universitaires.


En septembre, le franchiseur a lancé une application mobile pour que les clients commandent à l’avance afin d’éviter les file d’attente. Cette fonctionnalité est évidemment assortie de programmes de fidélisation tels que des repas gratuits et d’autres offres exclusives.


L’application rend les cuisines plus efficaces aux heures de pointe tout en fournissant des données sur les utilisateurs à l’équipe de marketing qui peut ensuite personnaliser la mise en marché de chaque établissement.


La société se targue d’avoir obtenu le premier rang des chaînes de restaurants dont la croissance est la plus rapide au monde, selon le 2016 Technomic Top 100 Global Chain Restaurant Report.


En septembre 2016, Freshii a reçu le prix Best Workplace Culture au Canadian HR Awards.


Cinq principes directeurs ornent les premières pages du prospectus, dont: «Grand parleur, petit faiseur. C’est l’exécution qui fait la différence» et «Fondez une entreprise avec une culture d’enfer non pas une culture qui est l’enfer pour l’entreprise».


Comme c’est souvent le cas lorsqu’une entreprise entre en Bourse, sept actionnaires actuels se sont versés des dividendes de 11,3M$, en septembre.


On apprend aussi dans le prospectus que la société a été approchée maintes fois par des partenaires et des acquéreurs potentiels.


Trois professionnelles d’expérience


Le conseil d’administration est en voie d’être formé, mais les frères Corrin semblent s’être entouré de professionnels d’expérience.


Ashley Dalziel, vice-président, personnel et culture, a occupé différents postes chez Lululemon Athletica(Nasdaq,LULU, 69,90$ US) pendant dix ans, avant de joindre Freshii en 2010.


Jenny Hoshoian, la vice-présidente de la chaîne d’approvisionnement a œuvré au sein du restaurateur Entreprises Cara(Tor., CARA,26,40$), de 2007 à 2013.


Avant de devenir vice-président marketing en octobre 216, Melissa Gallagher a supervisé la mise en marché de la chaîne Subway.


 


 


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

10 choses à savoir jeudi

Il y a 42 minutes | Alain McKenna

Les fermetures de commerces s'accélèrent, Bezos a l'industrie auto dans sa mire, voici le premier burger au cannabis!

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:04 | LesAffaires.com et AFP

«Nous avons une petite reprise de souffle à la veille de Pâques.»

Titres en action: Amazon, Nestlé, Unilever...

Mis à jour à 07:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.