Morgan Stanley plombée par les banquiers d'affaires

Publié le 18/07/2019 à 11:00

Morgan Stanley plombée par les banquiers d'affaires

Publié le 18/07/2019 à 11:00

Par AFP
Le logo de Morgan Stanley.

(Photo: Getty images)

La banque d'affaires américaine Morgan Stanley est parvenue à dépasser les attentes au deuxième trimestre, en dépit d'une baisse de son bénéfice et de ses revenus sur fond de trou d'air pour les activités de courtage et de conseils aux grandes entreprises.

La firme, dont le siège est situé à Times Square au coeur de Manhattan, a dégagé un bénéfice net de 2,2 milliards de dollars, en baisse de 9,7% sur un an. 

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté de 1,23 dollar, nettement au-dessus du 1,14 attendu en moyenne par les analystes.

Morgan Stanley s'est principalement reposée sur une diminution de ses coûts, notamment une baisse de près de 2% des salaires. 

Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 3,44% à 10,24 milliards de dollars, mais il est supérieur aux 9,99 milliards anticipés.

Dernière des six grandes banques de Wall Street à publier ses résultats trimestriels, Morgan Stanley a conforté le tableau dépeint par ses concurrentes en début de semaine: la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et les incertitudes qu'elle engendre découragent les grandes entreprises et les gros investisseurs à sortir leur carnet de chèques. 

Cette prudence plombe les activités de négoce des produits et titres financiers ainsi que les fusions-acquisitions et levées de fonds des sociétés qui sont une manne pour les grandes banques. 

Les recettes générées par les activités spéculatives de courtage ont ainsi dévissé de 12%, le négoce des obligations, devises et matières premières (FICC), vache à lait des banques avant la crise de 2008, enregistrant à lui seul une chute de 18,4%.

Le négoce des titres financiers a lui enregistré un décrochage de 13,8% de ses recettes.

Principale banque-conseil d'Uber lors de son introduction à Wall Street durant le deuxième trimestre, Morgan Stanley n'en a pas autant tiré profit que prévu. Les commissions perçues par ses banquiers d'affaires à la manoeuvre dans ce genre de transactions ont ainsi plongé de 18%. 

Mais Morgan Stanley a pu une nouvelle fois se refaire grâce à l'activité de gestion de grosses fortunes et d'actifs, dont les revenus ont légèrement augmenté de 1,91% à 4,41 milliards de dollars.

Après avoir failli déposer le bilan au moment de la crise financière, Morgan Stanley a changé de stratégie afin de limiter son exposition aux fluctuations des marchés.

Elle est devenue un courtier travaillant non seulement pour les entreprises mais aussi pour les petits épargnants.

La firme est ainsi partie à l'assaut de jeunes millionnaires en rachetant en février, pour 900 millions de dollars, une société canadienne spécialisée dans la gestion des rémunérations de salariés et dirigeants à base d'actions.

La société en question, Solium Capital, s'adresse principalement aux start-up qui rémunèrent traditionnellement leurs fondateurs et premiers salariés en leur proposant des participations dans le capital.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Bourse: l'espoir d'une baisse des tensions commerciales fait bondir Wall Street

Mis à jour le 17/01/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Une possible suppression de tout ou de partie des tarifs douaniers punitifs a soutenu les marchés.

10 choses à savoir jeudi

14/09/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Ce robot pourrait remplacer Kent Nagano. La fin des dépanneurs dès 2018? Le jeu vidéo canadien et la réalité augmentée.

À la une

Medfar veut séduire les médecins de la planète

Édition du 19 Octobre 2019 | Claudine Hébert

PME DE LA SEMAINE. Elle développe la 1ère plateforme de dossier médical électronique infonuagique certifiée du Québec.

Cybersécurité financière: Flare Systems obtient un financement d'amorçage de 1M$

17/10/2019 | Pascal Forget

L'entreprise de cybersécurité financière Flare Systems vient de finaliser une ronde de financement d'amorçage de 1M$.

Cessez de toujours faire plus, faites mieux!

BLOGUE INVITÉ. Un changement d'attitude qui, mine de rien, présente des bienfaits vertigineux...