L’Espagne inquiète le FMI

Publié le 21/06/2011 à 17:44

L’Espagne inquiète le FMI

Publié le 21/06/2011 à 17:44

Par lesaffaires.com

L’Espagne a encore fort à faire pour assainir ses finances publiques, a affirmé le Fonds monétaire international (FMI). Les risques qui pèsent sur le pays européen demeurent considérables, selon l’organisme.

Cet avertissement risque d’attirer l’attention puisque l’Espagne est la quatrième plus importante économie de la zone euro. Par le passé, les investisseurs ont déjà craint que l’Espagne ne demande l’aide de ses homologues européens comme l’ont fait la Grèce, l’Irlande et le Portugal, dont le poids économique est plus modeste.

Le FMI félicite l’Espagne pour les mesures d’austérité entreprises et pour sa réforme du marché du travail et du système bancaire qui ont redonné confiance au marché. «Cette amélioration de la confiance des marchés qui en a découlé a été décisive non seulement pour l'Espagne, mais aussi, compte tenu de la taille systémique de l'Espagne, pour toute la zone euro dans son ensemble», écrit le FMI.

La situation demeure périlleuse. Au premier trimestre, le taux de chômage atteignait 21,29% tandis que le PIB stagne. En même temps, le FMI estime que d’autres mesures d’austérité seront nécessaires pour réduire le déficit.

Ces défis surviennent alors que le gouvernement doit composer avec d’importants mouvements d’opposition populaire.

 Avec Le Monde et Reuters

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

La cadence annuelle des mises en chantier hausse de 16% en juillet

Il y a 45 minutes | La Presse Canadienne

Le taux annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier a atteint 245 604 unités en juillet.

À surveiller: Cominar, Couche-Tard et Power Corporation

Que faire avec les titres de Cominar, Couche-Tard et Power Corporation? Voici quelques recommandations d'analystes.

Le Québec a perdu 450 000 emplois en quatre mois

L’industrie des services d’hébergement et de restauration a connu une baisse de près de 100 000 emplois.