Les taux bas pèsent sur la rentabilité des banques

Publié le 18/11/2019 à 06:50

Les taux bas pèsent sur la rentabilité des banques

Publié le 18/11/2019 à 06:50

Par AFP

(archives)

Le secteur bancaire souffre de «faibles perspectives de rentabilité» aggravées par la persistance de taux d'intérêt au plus bas, a déclaré lundi le vice-président de la Banque centrale européenne, faisant écho au discours entendu dans le secteur privé.

«Le récent ralentissement des perspectives de croissance macroéconomique et le contexte associé de taux d'intérêt restant bas pour longtemps sont susceptibles de peser encore sur les perspectives de rentabilité» des banques, a déclaré à Francfort Luis de Guindos, en ouverture d'un congrès sur la finance.

La BCE a abaissé ses taux en septembre, portant notamment celui sur les réserves excédentaires des banques à -0,50%, tout en prévoyant un palier pour en atténuer les effets, et décidé de relancer les très controversés rachats de dettes sur le marché. Le tout pour soutenir l'économie et encourager la distribution de crédit.

«Les analystes de marché s'inquiètent» eux du ralentissement de la rentabilité des établissements de crédit en zone euro en raison de «l'impact négatif de la politique monétaire sur les marges nettes d'intérêt», c'est à dire ce que les banques gagnent en plus de leur coût de refinancement, a reconnu M. de Guindos.

Les banques européennes, en particulier allemandes, affichent des taux de rentabilité bien inférieurs aux banques américaines, en expliquant qu'elles sont désavantagées car les taux sont à un niveau supérieur aux États-Unis et que l'environnement réglementaire y est moins contraignant.

Or, pour retrouver des niveaux de bénéfices satisfaisants, les banques doivent aussi revoir plus rapidement leurs modèles économiques, réduire les coûts et investir dans les nouvelles technologies, a plaidé le banquier central.

Renvoyant par ailleurs la balle dans le camp de la Commission européenne, il a enjoint les responsables politiques européens à «lever les obstacles aux fusions et acquisitions transfrontalières» et «poursuivre l'Union bancaire».


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: l'apport majeur des banques centrales au plus long marché haussier de l'histoire

07/02/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Depuis quelques années, certaines banques centrales préfèrent titres boursiers aux devises étrangères.

De la souplesse pour affronter les vulnérabilités, dit la Banque du Canada

Elle veut mieux comprendre les compromis entre une baisse des taux à court terme et les cibles d’inflation à l’avenir.

À la une

Votre chaîne d'approvisionnement peut-elle résister aux virus?

ANALYSE - Les chaînes d'approvisionnement sont vulnérables. Voici trois stratégies pour réduire les risques de rupture.

Titans techno: un peu trop tôt pour parler de fièvre

BLOGUE. Les parallèles avec la bulle dot-com de 2000 se multiplient. Voici quelques repères.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.