Le bitcoin dopé par le «halving»

Publié le 22/04/2024 à 18:06

Le bitcoin dopé par le «halving»

Publié le 22/04/2024 à 18:06

Par AFP

(Photo: Getty Images)

New York — Le bitcoin montait lundi dans la foulée d’un événement technique appelé «halving» qui réduit un peu sa liquidité, tandis que le yen a atteint un nouveau plus bas depuis plus de trente ans face au billet vert, frôlant en séance les 155 yens pour un dollar américain.

Du côté des cryptomonnaies, le bitcoin prenait 3,09% à 66 656$US.

Dans la nuit de vendredi à samedi, la plus célèbre des cryptomonnaies a été l’objet d’un «halving», soit la réduction par deux de la récompense en bitcoins accordée aux «mineurs», les utilisateurs qui contribuent au fonctionnement du jeton numérique en mettant à disposition leur puissance de calcul.

L’émission de nouveaux bitcoins s’en retrouve donc réduite, ce qui en renforce la rareté, et a tendance à faire grimper les cours.

 

«On est en alerte»

Vers 14h15, le yen baissait de 0,11% face au dollar à 154,81 yens et reculait de 0,16% face à l’euro à 164,97 yens.

«On est en alerte» pour une éventuelle intervention de la Banque centrale du Japon (BoJ) «mais je n’y crois pas encore», a reconnu Brad Bechtel, directeur pour les changes chez Jefferies.

Plus que la faiblesse du yen, selon lui, c’est la force du dollar qui est en cause, aidée par les inquiétudes géopolitiques et les doutes sur la politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed).

«Il ne s’agit pas d’un mouvement isolé pour le yen et il est difficile» pour la BoJ «de tenter d’arrêter cette vague», a ajouté Brad Bechtel.

Selon lui, alors que la Banque du Japon se réunit vendredi, il faudra attendre une détente du dollar et du Dollar Index pour que la BoJ agisse.

Dans cette optique, les courtiers seront focalisés vendredi sur la publication de l’indice d’inflation PCE aux États-Unis. «On devrait voir une modération» des prix, selon M. Bechtel.

La situation au Moyen-Orient demeure en revanche «une importante variable» pour les monnaies, ce qui soutient le dollar, valeur refuge.

La livre restait morose face à l’optimisme de la Banque d’Angleterre (BoE) sur l’inflation, renforçant les perspectives de baisse de taux.

La devise britannique cédait 0,12% à 1,235 5$US, après avoir touché lundi un nouveau plus bas depuis la mi-novembre face au billet vert, à 1,234 5$US.

La livre reculait également de 0,13% face à la monnaie unique européenne, à 86,25 pence pour un euro.

«La livre sterling a continué de s’échanger à des niveaux plus faibles», après son recul conséquent de la fin de la semaine dernière, principalement amorcé par «les commentaires conciliants du gouverneur adjoint de la BoE, Dave Ramsden», note Lee Hardman, analyste chez MUFG.

«Les perspectives d’inflation du Royaume-Uni» sont «orientées à la baisse», et le chiffre d’avril devrait vraisemblablement «converger vers l’inflation en zone euro», a affirmé Dave Ramsden à Washington vendredi.

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Techno – Tous les lundis

Retrouvez les conseils de nos experts en cybersécurité, des analyses sur les cryptomonnaies, et les dernières actualités sur les innovations technologiques.

Sur le même sujet

Bourse: le Nasdaq bat un record, le Dow Jones recule

Mis à jour le 28/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a chuté de plus de 100 points.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 28 mai

Mis à jour le 28/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les indices boursiers dispersés avant des indicateurs d'inflation.

OPINION Le dollar numérique déclaré hors-la-loi
Mis à jour le 27/05/2024 | François Remy
Bourse: Toronto termine en hausse, aidée par l'énergie et les industries
Mis à jour le 27/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 27 mai
Mis à jour le 27/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

28/05/2024 | François Normand

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour le 28/05/2024 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.