La crise profite aux pays émergents

Publié le 15/12/2009 à 10:56

La crise profite aux pays émergents

Publié le 15/12/2009 à 10:56

Par Olivier Schmouker

La Bourse de Shanghai a gagné 30% en un an. Photo : Bloomberg

La récession mondiale est-elle néfaste pour absolument tout le monde ? Il semble que non. Les entreprises des pays émergents sont en passe de «tirer profit», au point de remettre en cause la «domination économique» des pays dits développés, selon une étude d’Ernst & Young.


Un chiffre est particulièrement parlant. En 2009, les entreprises des pays émergents représentent 30% des 1 000 premières entreprises mondiales, alors que ce pourcentage était de 22 en 2007 et de 10% en 2000, selon la même étude.


De surcroît, en pleine tempête financière mondiale, les marchés boursiers des pays émergents ont continué à progresser, portés par des perspectives de croissance «beaucoup plus favorables», selon l'étude. Entre septembre 2008 et octobre 2009, les Bourses de Sao Paulo, Bombay et Shanghai ont ainsi gagné quelque 30%, alors que les places financières des pays développés reculaient en moyenne de 13%.


«Les entreprises indiennes, chinoises, brésiliennes, coréennes, mexicaines, russes ou encore égyptiennes sont désormais, plus encore qu’avant la crise, devenues des concurrentes directes et de taille des entreprises du monde dit développé», estiment les auteurs de l’étude d’Ernst & Young. «La domination économique de l’Occident est probablement en cours d’érosion», ajoutent-ils.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Washington prévoit une croissance de 3,2% en 2019

11/03/2019 | AFP

Elle prévoit aussi davantage de fonds pour la défense et pour le financement d’un mur anti-immigration.

La croissance économique canadienne ralentit au 4e trimestre

01/03/2019 | AFP

La croissance en rythme annuel a été deux fois moins importante que ce que prévoyait la moyenne des économistes.

À la une

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.

Comment calculer la valeur intrinsèque d'une entreprise

Il y a 23 minutes | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Si l’on applique la méthode scientifique, la formule pour calculer cette valeur est relativement simple.

Avantage concurrentiel (partie 2): les coûts de commutation et l’économie d’échelle.

BLOGUE INVITÉ. Est-ce un avantage concurrentiel du point de vue des banques canadiennes et de la STM?