La crise est loin d'être finie, selon le FMI

Publié le 05/10/2009 à 12:47

La crise est loin d'être finie, selon le FMI

Publié le 05/10/2009 à 12:47

Par Olivier Schmouker

Dominique Strauss-Kahn dit qu'il est trop tôt pour parler de reprise. Photo : Bloomberg.

Il va falloir attendre encore 8 à 12 mois avant de voir baisser le taux de chômage dans la plupart des pays développés, selon Dominique Strauss-Kahn, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI).

«La sortie de crise sera différente selon les pays, mais dans tous les cas, il faudra attendre huit à 12 mois avant que le chômage ne diminue», a-t-il avancé lors d’une conférence de presse.

Le taux de chômage est le véritable baromètre de la crise, selon M. Strauss-Kahn. «Même si les chiffres de croissance sont bons, vous ne pouvez pas attendre du chômage qu'il diminue rapidement», a-t-il indiqué.

De plus, le directeur général du Fonds a averti que le rebond actuel était encore «fragile» et qu’il était trop tôt pour parler de «reprise».

«Il y a encore des risques, mais je pense que le scénario auquel nous croyons tous est le bon, c'est-à-dire une reprise faible mais qui prendra place dans les prochains mois», a-t-il précisé.

Le Fonds a relevé la semaine dernière sa prévision de croissance mondiale pour 2010, mais prévenu que la reprise serait lente dans la plupart des régions du monde et que le chômage allait continuer à grimper.

Il estime que le taux de chômage atteindra en 2010 les 10,1% aux Etats-Unis, 11,7% dans la zone euro (dont 10,7% en Allemagne, 10,3% en France, 10,5% en Italie et 20,2% en Espagne), 6,1% au Japon et 9,3% en Grande-Bretagne.

Avec AFP.


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Évaluer votre CA pour l'améliorer

BLOGUE INVITÉ. «Impossible d’améliorer les comportements à l’intérieur du CA sans se parler, et sans mesurer.»

Excédent en hausse chez Desjardins; facture plus salée pour le vol de données

Desjardins a aussi dévoilé un excédent net avant ristournes aux membres de 2,6 milliards $, en hausse de 11,7 %.

Résultats supérieurs aux prévisions pour la CIBC

La banque CIBC affiche un bénéfice net supérieur aux attentes, stimulé par la vigueur de ses services canadiens.