La crise est loin d'être finie, selon le FMI

Publié le 05/10/2009 à 12:47

La crise est loin d'être finie, selon le FMI

Publié le 05/10/2009 à 12:47

Par Olivier Schmouker

Dominique Strauss-Kahn dit qu'il est trop tôt pour parler de reprise. Photo : Bloomberg.

Il va falloir attendre encore 8 à 12 mois avant de voir baisser le taux de chômage dans la plupart des pays développés, selon Dominique Strauss-Kahn, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI).


«La sortie de crise sera différente selon les pays, mais dans tous les cas, il faudra attendre huit à 12 mois avant que le chômage ne diminue», a-t-il avancé lors d’une conférence de presse.


Le taux de chômage est le véritable baromètre de la crise, selon M. Strauss-Kahn. «Même si les chiffres de croissance sont bons, vous ne pouvez pas attendre du chômage qu'il diminue rapidement», a-t-il indiqué.


De plus, le directeur général du Fonds a averti que le rebond actuel était encore «fragile» et qu’il était trop tôt pour parler de «reprise».


«Il y a encore des risques, mais je pense que le scénario auquel nous croyons tous est le bon, c'est-à-dire une reprise faible mais qui prendra place dans les prochains mois», a-t-il précisé.


Le Fonds a relevé la semaine dernière sa prévision de croissance mondiale pour 2010, mais prévenu que la reprise serait lente dans la plupart des régions du monde et que le chômage allait continuer à grimper.


Il estime que le taux de chômage atteindra en 2010 les 10,1% aux Etats-Unis, 11,7% dans la zone euro (dont 10,7% en Allemagne, 10,3% en France, 10,5% en Italie et 20,2% en Espagne), 6,1% au Japon et 9,3% en Grande-Bretagne.


Avec AFP.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Inquiétants, les tarifs de Trump?

BLOGUE INVITÉ. Trump effraie plus d'un investisseur avec son attitude belligérante envers la Chine.

Future crise financière : trois risques à l'horizon

27/03/2019 | François Normand

BALADO - La dette, le shadow banking et l'isolationnisme de Trump pourraient provoquer ou accentuer une nouvelle crise.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.