Husky Energy affiche une perte de 2,3 milliards $ au 4e trimestre

Publié le 27/02/2020 à 14:34

Husky Energy affiche une perte de 2,3 milliards $ au 4e trimestre

Publié le 27/02/2020 à 14:34

Par La Presse Canadienne

(Photo: Getty Images)

L’action de Husky Energy plongeait d’environ 6 % jeudi après-midi, après que la société pétrolière a affiché un résultat du quatrième trimestre conforme aux attentes des analystes au niveau de la production, mais largement inférieur en ce qui a trait aux flux de trésorerie d’exploitation.

La société de Calgary a indiqué que de plus faibles marges de raffinage aux États-Unis, une fermeture prolongée de sa raffinerie de Lima, en Ohio, et des frais de 74 millions $ en indemnités de départ expliquaient pourquoi les flux de trésorerie d’exploitation avaient reculé à 469 millions $ au plus récent trimestre, comparativement à 583 millions $ un an plus tôt.

Les analystes attendaient plutôt des flux de trésorerie d’exploitation de 712 millions $, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Husky Energy a affiché une perte de 2,34 milliards $ pour les trois derniers mois de 2019, alors qu’elle a inscrit une charge de dépréciation d’actifs et d’autres frais liés à des hypothèses de prix à long terme et à des réductions dans ses plans de dépenses en immobilisations à long terme.

La perte par action du producteur pétrolier a atteint 2,34 $ pour le trimestre clos le 31 décembre, ce qui se comparait à un bénéfice de 216 millions $, ou 21 cents par action, pour le même trimestre un an plus tôt.

Les revenus nets de redevances se sont chiffrés à 4,79 milliards $, alors qu’ils avaient été de 4,99 milliards $ au quatrième trimestre de 2018.

Les dépréciations d’actifs hors trésorerie et d’autres charges ont totalisé 2,3 milliards $ après impôts dans ses plus récents résultats trimestriels. Ces frais étaient principalement attribuables à ses actifs en amont en Amérique du Nord, incluant son projet Sunrise.

Les autres charges comprenaient aussi des dépréciations liées à l’exploration et une sortie de bilan d’actif lié à la conclusion d’un projet à sa raffinerie de Lima.

Les dépréciations rappellent la charge de 3,3 milliards $ inscrite plus tôt en février par son rival des sables bitumineux Suncor Énergie, dont une portion de 2,8 milliards $ était liée à des prévisions de prix pour le pétrole lourd tiré de la mine de Fort Hills, en Alberta. Son partenaire Teck Resources avait inscrit une charge de 910 millions $ pour la même raison, liée à sa participation de 21,3 % dans la mine de Fort Hills.

 

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Mirabel: Airbus Canada se tourne vers la subvention salariale

Airbus Canada a choisi, comme Air Canada, de se tourner vers la subvention salariale d'urgence d'Ottawa.

COVID-19: des employés d'entretien ménager du privé réclament une prime de risque

Des travailleurs du privé qui font du nettoyage et de la désinfection en sous-traitance demandent une prime de risque.

Sans vaccin, la vie ne reprendra pas son cours normal dit Trudeau

Les programmes d'aide financière seront-ils reconduits à la fin de cette première vague?