États-Unis: forte baisse des prix de l'immobilier

Publié le 29/11/2011 à 09:59

États-Unis: forte baisse des prix de l'immobilier

Publié le 29/11/2011 à 09:59

Par AFP

Les prix de l'immobilier ont fortement baissé aux Etats-Unis en septembre, selon l'enquête Case-Shiller publiée mardi par Standard and Poor's.

En données corrigées des variations saisonnières, les prix des logements vendus dans les vingt plus grandes métropoles du pays ont chuté de 0,6% par rapport au mois précédent, après avoir été stables en août, a indiqué l'agence de notation dans un communiqué.

Sur un an, ces prix affichent une baisse de 3,6%, alors que les analystes tablaient sur 3,0% seulement.

Des taux d'intérêt bas n'ont pas réussi à raviver le marché immobilier américain, qui souffre encore des effets de l'éclatement en 2006-2007 d'une bulle spéculative.

"L'effondrement des prix constaté entre 2007 et 2009 semble derrière nous" mais "toute reprise durable nécessitera probablement une économie plus solide", a commenté S&P.

Le président de la banque centrale (Fed), Ben Bernanke, a suggéré au début du mois que l'institution puisse reprendre ses achats de titres financiers adossés à des prêts immobiliers, estimant que ce marché était l'une des clés pour faire accélérer la croissance de la première économie mondiale.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour il y a 38 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street baissait vendredi midi, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour à 16:16 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.