Catalyst prolonge le délai pour son offre d'achat pour HBC

Publié le 02/12/2019 à 10:28

Catalyst prolonge le délai pour son offre d'achat pour HBC

Publié le 02/12/2019 à 10:28

Par La Presse Canadienne

Catalyst Capital Group a prolongé à 17h00, lundi, le délai accordé au conseil d’administration de la Compagnie de la Baie d’Hudson pour accepter formellement son offre d’achat.

La société d’investissement a fait une offre non sollicitée de 11 $ en espèce pour chaque action de HBC, surpassant une offre amicale de 10,30 $ présentée par un groupe d’investisseurs dirigé par le président exécutif du conseil d’administration de HBC, Richard Baker.

Catalyst a annoncé la prolongation du délai, qui devait expirer le 29 novembre, à la demande d’un comité spécial du conseil d’administration de HBC en raison de ce qu’elle a qualifié « d’indices de progrès positifs ».

Le comité spécial a annoncé qu’il examinerait l’offre en consultation avec ses conseillers financiers et juridiques indépendants.

L’offre de M. Baker nécessite le soutien de la majorité des actionnaires de HBC, à l’exclusion des actionnaires porteurs de l’offre et des membres de leur groupe, ainsi que l’approbation à 75 pour cent des voix lors d’une assemblée extraordinaire des actionnaires.

Catalyst a déclaré en octobre qu’elle-même et d’autres actionnaires minoritaires contrôlant ensemble une participation de 28,24 pour cent dans le plan d’actions ordinaires de la société prévoyaient voter contre l’offre du groupe dirigé par M. Baker.

Sur le même sujet

Un actionnaire de HBC dépose une poursuite pour bloquer l'offre de privatisation

La poursuite allègue que le groupe dirigé par Richard Baker n'a pas agi dans l'intérêt des actionnaires .

HBC accepte de payer 10,30 $ par action pour se privatiser

Mis à jour le 21/10/2019 | La Presse Canadienne

Le conseil d’administration de la Compagnie de la Baie d’Hudson a accepté l’offre bonifiée d’un groupe d’actionnaires.

À la une

Les amendements apportés à l'accord de libre-échange nord-américain

10/12/2019 | AFP

Les conditions sur le marché du travail sont l’obstacle le plus épineux du traité.

Feu vert des démocrates américains pour l'ACEUM

Mis à jour le 10/12/2019 | AFP

Il est désormais « bien meilleur », a estimé mardi la responsable des démocrates au Congrès Nancy Pelosi.

L'ACEUM modifié est signé mais la ratification canadienne devra attendre

Mis à jour le 10/12/2019 | La Presse Canadienne

Les parlementaires canadiens ne pourront pas ratifier l’entente avant le congé de fin d’année.