Bombardier: entente de principe ratifiée pour 2400 travailleurs syndiqués

Publié le 09/12/2019 à 06:47

Bombardier: entente de principe ratifiée pour 2400 travailleurs syndiqués

Publié le 09/12/2019 à 06:47

Par La Presse Canadienne

Les travailleurs chargés de la finition des avions d'affaires des séries 6500 et 7500 de Bombardier ont ratifié l'entente de principe intervenue plus tôt cette semaine entre l'avionneur et leur syndicat.

Unifor a annoncé par communiqué dimanche que ses membres l'ont entérinée dans une proportion de 75 pour cent, en assemblée générale au Palais des congrès de Montréal.

L'entente de trois ans avait été conclue dans la nuit de lundi à mardi, soit trois jours avant que la convention collective ne vienne même à échéance.

Elle touche quelque 2400 travailleurs, membres de la section locale 62 du syndicat, qui est affilié à la FTQ.

Selon Unifor, elle comprend notamment des hausses salariales annuelles de 2,5 pour cent, une augmentation des rentes de retraite et de raccordement ainsi qu'un mécanisme pour une meilleure stabilité d'emploi en rapatriant la sous-traitance externe avant de procéder à des mises à pied.

Sur le même sujet

Les manufacturiers dans la mire des cyberpirates

Six groupes criminels connus ont frappé au moins 292 nouvelles organisations dans le monde en 2021 jusqu’à présent.

Titres en action: CAE, Bombardier, JP Morgan, Amazon, Ford

Mis à jour le 19/05/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Être ou ne pas être sur une plateforme de commerce en ligne?

Il y a 48 minutes | Olivier Laquinte

BLOGUE INVITÉ. Il faut se poser plusieurs questions avant de se lancer, car de nombreuses options existent.

À surveiller: Couche-Tard, Gildan et BlackBerry

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Gildan et BlackBerry? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: une semaine de renversements difficiles à déchiffrer

Il y a 58 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Paradoxalement, la reconnaissance de l'inflation par la Fed abaisse la pression.