Bitcoin «halving»: pourquoi c'est important pour... tout monde?

Publié le 28/02/2024 à 13:45

Bitcoin «halving»: pourquoi c'est important pour... tout monde?

Publié le 28/02/2024 à 13:45

Par John Plassard

De quoi dépend l’évolution du Bitcoin?

Plutôt que d’attribuer les hausses de prix post-halving uniquement aux halvings eux-mêmes, il semble que ces périodes aient coïncidé avec des événements macroéconomiques importants.

Par exemple comme le rappelle Grayscale, en 2012, la crise de la dette européenne a mis en évidence le potentiel du bitcoin en tant que réserve de valeur alternative dans un contexte de turbulences économiques, ce qui a contribué à faire grimper son prix de 12 à 1100 dollars américains ($US) en novembre 2013.

De même, le boom des Initial Coin Offering en 2016 — qui a permis d’injecter plus de 5,6G$US dans les altcoins — a également profité indirectement au bitcoin, faisant passer son cours de 650 à 20 000$US en décembre 2017.

Plus particulièrement, au cours de la pandémie de COVID-19 de 2020, des mesures de relance expansives ont accru les craintes d’inflation, poussant potentiellement les investisseurs à se tourner vers le bitcoin comme couverture, ce qui a fait grimper son prix de 8 600$US à 68 000$US en novembre 2021.

Ces cas d’incertitude macroéconomique et de recherche d’options d’investissement alternatives semblent correspondre à des périodes d’intérêt accru pour le bitcoin, qui coïncident avec les périodes des halvings.

Ce schéma suggère que si les halvings contribuent à la narration de la rareté du bitcoin, le contexte économique plus large et son impact sur le comportement des investisseurs peuvent également avoir un impact critique sur le prix du bitcoin.

 

Que s’est-il passé lors du dernier halving?

Le bitcoin a subi une réduction de moitié le 11 mai 2020, lorsque les récompenses pour l’exploitation minière ont diminué de 50 %, passant de 12,5 nouveaux bitcoins par bloc à 6,25 bitcoins.

Le resserrement de l’offre a constitué un scénario haussier pour l’actif, le prix de la pièce ayant bondi de 6877,62$US le 11 avril (un mois avant la réduction de moitié) à 8821$US au moment de l’événement lui-même.

Malgré une volatilité importante, le prix a continué à augmenter au cours de l’année suivante pour atteindre 49 504 $ le 11 mai 2021.

Un schéma similaire est apparu lors des précédentes réductions de moitié en 2012 et 2016: la période de hausse la plus forte a eu lieu après la réduction de moitié et, malgré une chute importante de la valeur environ 12 à 17 mois plus tard, le prix est resté bien plus élevé qu’avant la réduction de moitié.

À SUIVRE -> Que se passe-t-il lorsqu’il n’y a plus rien à miner ?!

Sur le même sujet

Bourse: le S&P/TSX stimulait par les valeurs des métaux de base

Mis à jour à 13:30 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street ouvre en ordre dispersé, respiration après un nouveau record.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 21 mai

Mis à jour à 08:16 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient essentiellement en déclin lundi matin.

OPINION Bourse: Wall Street termine mitigée, le Nasdaq sur un record
Mis à jour le 20/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 20 mai
Mis à jour le 20/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points
Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Ottawa prévoit présenter un projet de loi sur les gains en capital avant l’été

Il y a 59 minutes | La Presse Canadienne

Le budget fédéral présenté en avril propose de rendre imposables les deux tiers des gains en capital.

Le télétravail permet une «résilience» face aux crises à venir

Mis à jour il y a 40 minutes | Katia Tobar

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Trouver un équilibre entre les limites de l’organisation et les besoins des employés.»

L’art d’être plus efficace

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»