Air Liquide: résultats en hausse à mi-chemin du plan stratégique 2020

Publié le 30/07/2018 à 06:26

Air Liquide: résultats en hausse à mi-chemin du plan stratégique 2020

Publié le 30/07/2018 à 06:26

Par AFP

Le groupe français de gaz industriels et médicaux Air Liquide a publié lundi des résultats semestriels en hausse, dans un environnement économique plus porteur, notamment pour son pôle Gaz et Services, et à mi-chemin de son plan stratégique Neos 2016-2020.

Le bénéfice net a augmenté de 12,1% à 1,04 milliard d'euros (1,6 G$CA).

Le chiffre d'affaires des six premiers mois s'établit à 10,2 milliards d'euros (15,6 G$CA), en repli de 1,3%, en raison d'un effet de change fortement négatif (-6,8%) lié à l'appréciation de l'euro face au dollar. En données comparables (périmètre et changes constant, et hors effet énergie), la croissance du semestre ressort à 5,8%.

Le PDG du groupe, Benoît Potier, a salué lors d'une conférence téléphonique des "bons résultats, solides" s'agissant des ventes, des bénéfices, de la génération de trésorerie et de réduction de la dette.

«Ces résultats reflètent une bonne mise en oeuvre du Plan Neos. Nous sommes en ligne avec nos objectifs de ventes, d'efficacité, de dette et de retour sur capitaux», a ajouté M. Potier.

Le groupe a confirmé son objectif 2018 d'une hausse du bénéfice net, à changes constants et hors éléments exceptionnels.

Le bénéfice net et le chiffre d'affaires semestriels sont au-dessus du consensus établi par Bloomberg. Mais le bénéfice opérationnel courant, à 1,62 milliard d'euros, est inférieur à ce consensus.

À la Bourse de Paris, vers 11H20, l'action Air Liquide perdait 2,69% à 108,50 euros, dans un marché en repli de 0,36%.

Les analystes d'Invest Securites ont jugé les résultats «légèrement décevants en termes de rentabilité», mais «plutôt solides en termes de dynamiques commerciales».

En avance sur les synergies

La croissance a été tirée par la branche Gaz et Services, qui représente l'essentiel du chiffre d'affaires. Elle affiche une hausse de 5% en comparable à 9,8 milliards d'euros.

Les deux autres pôles du groupe, de taille bien moindre, Ingénierie et construction et Marchés globaux et technologies, sont en forte progression sur le semestre, de près de 30% en comparable.

Toutes les zones géographiques et tous les métiers ont contribué à la croissance.

L'activité s'est un peu accélérée au deuxième trimestre, notamment grâce aux pays en développement (+14%, dont +15% pour la Chine) et aux secteurs de la santé et de l'électronique où les industriels réinvestissent, a indiqué la directrice financière Fabienne Lecorvaisier.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre est en hausse de 0,7%(+5,6% en comparable) à 5,15 milliards d'euros. L'effet de change négatif s'est légèrement atténué au deuxième trimestre, note le groupe.

Sur l'ensemble de l'année, l'impact de changes négatif sur le chiffre d'affaires devrait être limité à 3% à 4%, a estimé Mme Lecorvaisier.

Air Liquide a souligné que la croissance de l'activité s'est accompagnée d'une amélioration de la marge opérationnelle courante de la branche Gaz et Services. Cette marge a atteint 17,9% (hors effet énergie), en hausse de 0,3 point.

La progression de la marge est liée au programme d'économies: sur les six premiers mois, elles atteignent 174 millions d'euros, en avance sur l'objectif du plan Neos d'économiser 300 millions d'euros par an.

Le groupe a d'autre part annoncé qu'il réaliserait «avec un an d'avance» les synergies attendues de l'intégration du groupe américain Airgas, acquis en 2016.

L'objectif d'obtenir 300 millions de dollars de synergies, notamment par des offres étendues aux Etats-Unis, sera atteint dès le premier semestre 2019, a dit Mme Lecorvaisier, en précisant que le cumul depuis mai 2016 s'élève déjà à 260 millions de dollars.

Air Liquide souligne également que ses opportunités d'investissements à horizon de 12 mois se situent au «meilleur niveau depuis trois ans», à 2,5 milliards d'euros à la fin juin.

Quant aux décisions d'investissements, elles sont de 1,4 milliard d'euros sur le semestre écoulé et devraient atteindre plus de 3 milliards à la fin de l'année. Sept nouvelles unités de production de gaz ont démarré au premier semestre.

À la une

Bourse: nouvelle séance noire à Wall Street, les indices dévissent

Mis à jour le 18/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto en baisse de 390 points.

Les supermarchés Target plombés par la hausse des coûts, l'action s'effondre

18/05/2022 | AFP

La hausse des coûts de transport et les changements d'habitude des consommateurs ont fortement pesé sur les marges.

À surveiller: Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold

18/05/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold? Voici des recommandations d'analystes.