Les marchés: l'emploi et la Hongrie font plonger les indices

Publié le 04/06/2010 à 16:20

Les marchés: l'emploi et la Hongrie font plonger les indices

Publié le 04/06/2010 à 16:20

Par lesaffaires.com

Photo: Bloomberg

Les marchés nord-américains ont terminé en forte baisse vendredi, en raison des chiffres décevants sur l’emploi aux États-Unis et d’inquiétudes nouvelles sur l’état des finances de la Hongrie.

Le taux de chômage américain est descendu à 9,7 % au mois de mai, une diminution de 0,2 point. Il s’est aussi créé 431 000 emplois.

Ces chiffres sont toutefois décevants. Le consensus des analystes prévoyait la création de 536 000 emplois. De plus, une bonne partie des embauches sont attribuables à des embauches temporaires pour réaliser le recensement américain. Des 431 000 nouvelles embauches, 95 % ont été faites pour le recensement.

En Europe, le premier ministre hongrois a reconnu que l’économie du pays se trouvait dans une «situation très grave» et les marchés obligataires et boursiers hongrois ont plongé.

À Toronto, le S&P/TSX a reculé de 242 points, à 11 569 points. Aux États-Unis, le Dow Jones a perdu 323 points, à 9932 points, le S&P 500, 38 points, à 1064 points, et le Nasdaq, 84 points, à 2219 points.

Le baril de pétrole a retraité de 3,47$ US à 71,14$ US, alors que l’once d’or a gagné 11,30$ US, à 1221,30$ US.

Le dollar canadien a perdu 1,95 cent US à 94,23 cents US.

Baisses en Europe

Les gains du début de la journée se sont transformés en perte alors que les chiffres de l’emploi américain ont plombé les principaux indices européens.
En début d’après-midi, le FTSE de Londres a perdu 1,61 %, le DAX de Francfort a chuté de 1,70% et le CAC de Paris a reculé de 2 %.

Aux mauvaises nouvelles américaines, s’ajoute la rumeur que la banque Société Générale est exposée aux produits dérivés.

À peine deux heures auparavant, le FTSE de Londres avait gagné 0,68 %, le DAX de Francfort s’était apprécié de 0,86 % et le CAC de Paris était en hausse de 0,65 %.

À Tokyo, le Nikkei a subi une légère baisse de 0,13 % à la fermeture des marchés vendredi. Rappelons qu’hier, le Nikkei, soutenu par les statistiques du secteur automobile, avait connu sa plus forte croissance des six derniers mois (3,24 %).

 

 

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...