L'Ontario appuierait la fusion TMX-LSEG

Publié le 14/04/2011 à 09:40

L'Ontario appuierait la fusion TMX-LSEG

Publié le 14/04/2011 à 09:40

Un comité multipartite de parlementaires ontariens appuie la fusion des bourses de Londres et de Toronto, selon le Globe and Mail.


Même s'il n'a pas le pouvoir de bloquer ou d'approuver la transaction, le comité offre un appui de taille pour les promoteurs de cette union, d'après les sources près du dossier consultées par le quotidien torontois.


En effet, cette position sera considérée par Industrie Canada, qui peut ultimement trancher en faveur ou non de l'acquisition. De plus, le gouvernement se basera sur ce soutien afin de rédiger son rapport sur la fusion-acquisition.


Le rapport obtenu par le Globe and Mail, dont le dévoilement est prévu mardi prochain, propose toutefois des « changements majeurs » à la transaction présentée par le groupe TMX-LSEG, qui ont pour but de mieux protéger les intérêts ontariens, d'après les sources consultées par le quotidien. Le comité ferait aussi état de préoccupations quant au contrôle du groupe boursier fusionné, qui serait à Londres.


Avec The Globe and Mail


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

18/05/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Foodarom, ou les parfumeurs de l'industrie agroalimentaire

Il y a 44 minutes | Matthieu Charest

PME DE LA SEMAINE. La PME de Longueuil parfume nos aliments, de l’Allemagne à l’Italie en passant par les États-Unis.

L'IA militarisée se glisse en douce dans C2 Montréal!

CHRONIQUE. J'y ai aperçu la face cachée de l'intelligence artificielle, et ça m'a donné froid dans le dos...

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

22/05/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...