L'Ontario appuierait la fusion TMX-LSEG

Publié le 14/04/2011 à 09:40

L'Ontario appuierait la fusion TMX-LSEG

Publié le 14/04/2011 à 09:40

Un comité multipartite de parlementaires ontariens appuie la fusion des bourses de Londres et de Toronto, selon le Globe and Mail.

Même s'il n'a pas le pouvoir de bloquer ou d'approuver la transaction, le comité offre un appui de taille pour les promoteurs de cette union, d'après les sources près du dossier consultées par le quotidien torontois.

En effet, cette position sera considérée par Industrie Canada, qui peut ultimement trancher en faveur ou non de l'acquisition. De plus, le gouvernement se basera sur ce soutien afin de rédiger son rapport sur la fusion-acquisition.

Le rapport obtenu par le Globe and Mail, dont le dévoilement est prévu mardi prochain, propose toutefois des « changements majeurs » à la transaction présentée par le groupe TMX-LSEG, qui ont pour but de mieux protéger les intérêts ontariens, d'après les sources consultées par le quotidien. Le comité ferait aussi état de préoccupations quant au contrôle du groupe boursier fusionné, qui serait à Londres.

Avec The Globe and Mail


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Le titre de SNC-Lavalin bondit au lendemain des Ă©lections

Au lendemain du scrutin, l'action de SNC-Lavalin a effectué un bond à la Bourse de Toronto.

Le parti libéral devra mettre un peu d'eau dans son vin

06:51 | AFP

«Si le parti libéral fait les concessions attendues par le NPD, on peut s'imaginer que ça durera au moins 18 à 24 mois.»

Le PDG de Nike tire sa révérence

16:39 | AFP

Il était à la tête de l’entreprise depuis 2006.