Bernanke fait reculer les Bourses... et l'or

Publié le 29/02/2012 à 15:23, mis à jour le 29/02/2012 à 16:47

Bernanke fait reculer les Bourses... et l'or

Publié le 29/02/2012 à 15:23, mis à jour le 29/02/2012 à 16:47

Par lesaffaires.com

Les Bourses nord-américaines reculent cet après-midi, pénalisée par les propos du gouverneur de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui a une nouvelle fois repoussé un nouveau plan de relance.

Lire aussi Les propos rassurants de Bernanke stimulent le pétrole

Vers 15h15, l’indice S&P/TSX cède 100 points ou 0,8 % à 12 640. Le Dow Jones perd 24 points ou 0,2% à 12 981 et le S&P 500, perd 3 points ou 0,24% à 1389 après avoir brièvement franchi les 3 000 points pour la première fois depuis décembre 2000.

L'or fléchit de 4 % ou 77 $US à 1710$ US, après le refus de la fed de mettre en place un nouveau programme pour relancer l'économie.

La Bourse de New York avait pourtant ouvert en hausse, portée par la révision à la hausse de la croissance économique des États-Unis pour le quatrième trimestre, à 3,0% en rythme annuel au lieu d'une première estimation de 2,8%.

Mais la tendance s'est inversée lorsque que Ben Bernanke, président de la Fed, s'est adressée à la Commission des services financiers de la Chambre des représentants.

M. Bernanke s'est montré mercredi légèrement plus optimiste qu'au début du mois pour l'économie des États-Unis, qui semble avoir entamé 2012 avec un peu plus d'élan qu'on le pensait jusque-là.

Dans ce contexte, "certains investisseurs se retirent du marché car ils comprennent avec les déclarations de M. Bernanke qu'il n'y aura pas de nouvelles injections de liquiditités dans le système financier", a expliqué Michael James, de Wedbush Securities.

Certains à Wall Street espèrent depuis l'automne dernier que la Fed va renforcer son arsenal de mesures d'aide à l'économie.

Le marché accueillait favorablement les derniers développements outre-Atlantique. Pour la deuxième fois, la Banque centrale européenne (BCE) a alloué un montant considérable de liquidités aux banques européennes à un taux de 1% sur 3 ans. La BCE a annoncé avoir prêté 529,53 milliards d'euros à 800 banques de la zone euro, soit davantage qu'en décembre 2011 (489 milliards d'euros prêtés à 523 établissements).

Cette opération à 3 ans est présentée comme la dernière de ce type pour le moment par la BCE.

"Il y a une confiance naissante dans le fait que la zone euro ne va pas s'effondrer, (...) dans le fait que le marché du travail américain se renforce et que le marché immobilier a touché le fond, (...) et dans le fait que les profits des entreprises ne vont pas imploser malgré les influences négatives des turbulences de l'économie globale", a résumé Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Dans les médias, News Corporation prenait 2,17% à 20,24 dollars après l'annonce de la démission de James Murdoch, le fils du PDG de l'empire médiatique Rupert Murdoch, de la présidence de News International, filiale regroupant les journaux britanniques du groupe américain de médias.

Le géant de la distribution Costco Wholesale avançait de 0,74% à 85,90 dollars après avoir publié des résultats ressortant au-delà des prévisions du marché.

Le géant informatique Apple prenait 1,23% à 542,02 dollars. La marque à la pomme, qui devrait dévoiler la semaine prochaine la troisième version de sa tablette iPad, a vu sa capitalisation boursière dépasser pour la première fois les 500 milliards de dollars, à 505,22 milliards.

Le numéro un mondial General Motors prenait 1,19% à 26,45 dollars, après avoir annoncé une "alliance stratégique mondiale" avec le français PSA dont il possède désormais 7% du capital de PSA.

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 1,991% contre 1,929% mardi soir et celui à 30 ans à 3,104% contre 3,059%.

Avec AFP

À la une

Le Québec doit déjà se préparer à la prochaine pandémie

ANALYSE - On a recensé l’éclosion de plus de 300 maladies infectieuses dans le monde entre 1940 et 2004, dont l'Ebola.

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.