2011, une année sans artifices

Publié le 12/02/2011 à 00:00, mis à jour le 28/02/2011 à 13:45

2011, une année sans artifices

Publié le 12/02/2011 à 00:00, mis à jour le 28/02/2011 à 13:45

La croissance de 0,8 % de l'indice S & P/TSX en janvier semble donner raison à Jean-François Dion, vice-président de RBC Dominion valeurs mobilières, qui s'attend à une croissance modérée des cours en 2011. De gros nuages gris pointent encore à l'horizon, estime-t-il.

De nature optimiste, M. Dion croit que l'indice phare canadien progressera en 2011, mais pas de façon exceptionnelle. Au plus, la hausse sera de 4 à 5 %. " En ajoutant le rendement en dividendes, on est autour de 7 %, note-t-il, soit le taux moyen d'appréciation du marché. "

Cet enthousiasme contenu découle de l'environnement mixte actuel. " D'une part, les valorisations boursières sont raisonnables, à 13,5 fois les bénéfices anticipés de 2012, alors qu'on pourrait s'attendre à avoir un multiple de 15, explique le stratège. La croissance des profits pourrait être de l'ordre de 10 à 12 % cette année, et les données économiques récentes laissent entrevoir une légère poussée. "

" D'autre part, poursuit-il, les difficultés du marché de l'emploi aux États-Unis et les mesures d'austérité mises en place par certains gouvernements européens me poussent à la prudence. "

Repérer des technos aux États-Unis

Dans ce contexte incertain, M. Dion recommande de mettre l'accent sur les pétrolières et les technos.

" Les valorisations actuelles des pétrolières sont très raisonnables. Et, si le prix du pétrole se maintient autour de 90 $ US le baril, les bénéfices des producteurs s'amélioreront. "

Pour ce qui est des technos, le stratège s'attend à ce que les dépenses en TI des grandes entreprises demeurent solides en 2011. Cette demande poussera même les cours un peu plus haut.

" Cependant, comme ce secteur est sous-représenté à la Bourse de Toronto, il faudra regarder du côté des États-Unis pour avoir plus de choix, dit-il. Or, le dollar canadien ne devrait pas nuire à la performance de ces placements en devises américaines, car il se maintiendra environ à la parité, comme l'an dernier. " Jean-François Dion appuie cette prévision sur le fait que le dollar canadien se négocie nettement au-dessus de sa valeur réelle selon le pouvoir d'achat (0,84 $ US). Ce phénomène devrait contrecarrer l'effet d'une politique monétaire canadienne plus restrictive.

Par ailleurs, des secteurs boursiers seront moins porteurs en 2011. Le stratège pointe du doigt les minières, les gazières et les télécoms.

" À mon avis, le secteur minier, qui s'est beaucoup apprécié depuis le début de la tendance haussière, est vulnérable à une correction, dit-il. Le prix des métaux a beaucoup augmenté grâce, à la forte demande de la Chine. Cependant, un ralentissement de l'activité dans ce pays pourrait les faire reculer. "

Le gaz naturel, lui, continuera à être ralenti par la surabondance de production, qui découle des nouvelles technologies permettant d'extraire du gaz de schiste.

" Quant aux télécoms, elles font face à des défis importants, notamment une hausse du niveau de concurrence dans l'industrie du sans-fil. "

Sous-pondérer les obligations

M. Dion estime que, pour maximiser leurs placements cette année, les investisseurs devront surpondérer les actions et sous-pondérer les obligations. Pour un investisseur moyen, cela voudra dire de mettre 60 % en actions, 37,5 % en revenu fixe et 2,5 % en liquidités. Du côté des obligations, le vice-président, qui anticipe une augmentation des taux d'intérêt, recommande d'axer sa stratégie sur les obligations d'entreprises et les termes plus courts, soit d'un an à trois ans.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Cyberattaque à Longueuil: histoire d'un retour à la normale

07:00 | Pascal Forget

La Ville de Longueuil a été victime d’un virus informatique en septembre. Histoire d'un rétablissement des affaires.

À surveiller: MTY, WSP et Knight

Que faire avec les titres de MTY, WSP et Knight?

10 choses à savoir mardi

Comment réduire le décrochage scolaire, Apple TV+ censurée par la Chine, des bouteilles de bière en carton!