Titres en action: Empire, Roots, Enbridge, Under Armour...

Publié le 10/09/2020 à 07:57, mis à jour le 10/09/2020 à 13:23

Titres en action: Empire, Roots, Enbridge, Under Armour...

Publié le 10/09/2020 à 07:57, mis à jour le 10/09/2020 à 13:23

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le propriétaire des chaînes d’épiceries IGA, Sobeys et Safeway, a affiché jeudi un bénéfice du premier trimestre en hausse de près de 50% par rapport à l’an dernier, soutenu par une croissance de 9% de ses ventes. Empire (EMP.A, 35,51$), établie à Stellarton, en Nouvelle−Écosse, a réalisé un bénéfice de 191,9 millions $, soit 71 cents par action, pour son trimestre clos le 1er août, comparativement à un profit de 130,6 millions $ ou 48 cents par action, pour la même période un an plus tôt. Les résultats du plus récent trimestre comprenaient un gain de 8 cents par action tiré d’une importante transaction immobilière, ainsi qu’un paiement forfaitaire de 4 cents par action lié à la ratification d’une convention collective en Alberta. Les fermetures et conversions de magasins ont entraîné des coûts de 3 cents par action pour le trimestre, comparativement à des coûts de 6 cents par action pour le même trimestre l’an dernier. Les ventes pour la période de 13 semaines ont totalisé 7,35 milliards $, alors qu’elles avaient été de 6,74 milliards $ l’an dernier. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont grimpé de 8,6% au cours du trimestre, comparativement à un gain de 1,7% un an plus tôt. En excluant les ventes de carburant, ces revenus comparables ont avancé de 11,0% cette année, par rapport à leur croissance de 2,4% l’an dernier.

 

Roots (ROOT, 1,46$) a affiché jeudi une perte de 1,8 million $ pour son deuxième trimestre, ses ventes ayant diminué de 38 % par rapport à l’an dernier en raison de la pandémie de COVID−19. Le chiffre d’affaires du détaillant de vêtements et accessoires a totalisé 38,2 millions $ au plus récent trimestre, comparativement à celui de 61,7 millions $ de la même période l’an dernier. Roots a expliqué la chute des ventes par la fermeture temporaire de certains magasins et leur réouverture graduelle assortie d’une réduction des heures d’ouverture et de strictes mesures de distanciation physique, ce qui a été partiellement contrebalancé par une hausse de près du double des ventes en ligne par rapport à l’an dernier. La perte par action pour le trimestre clos le 1er août s’est établie à 4 cents, ce qui se comparait à une perte de 9,7 millions $, ou 23 cents par action, pour la même période un an plus tôt. Sur une base ajustée, Roots a indiqué avoir perdu 4 cents par action, en regard d’une perte ajustée par action de 15 cents pour le même trimestre l’an dernier. Les analystes s’attendaient en moyenne à une perte ajustée par action de 20 cents pour le plus récent trimestre, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

 

Enbridge (ENB, 31,73$) annonce qu'elle redémarrera le tronçon est de la canalisation 5 dans le détroit de Mackinac après avoir obtenu l'approbation de l'administration fédérale sur la sécurité des pipelines et des produits dangereux et de la Michigan Circuit Court. L'entreprise établie à Calgary a fermé les deux tronçons du pipeline en juin après avoir remarqué une perturbation d'un ancrage sous-marin soutenant la canalisation est. Le tronçon ouest a été redémarré, puis mis à l'arrêt par un juge à la demande de la procureure générale de l'État du Michigan, Dana Nessel. L'activité avait repris par la suite, mais la portion est demeurait fermée. La canalisation 5 transporte le pétrole brut et le propane du Wisconsin à Sarnia, en Ontario, en passant par des parties des péninsules supérieures et inférieures du Michigan. Un tronçon de 6,4 kilomètres de long se divise en deux tuyaux qui traversent le fond du détroit de Mackinac, qui relie les Grands Lacs Huron et Michigan. Le vice-président Vern Yu a fait valoir que la décision d'autoriser le redémarrage est une bonne nouvelle pour les résidents du Michigan qui dépendent de l'énergie fournie par la canalisation 5. Enbridge affirme avoir été assurée par l'administration du pipeline qu'il n'y a aucun problème d'intégrité avec la canalisation 5.

 

L'équipementier sportif Under Armour (UAA, 10,59$US) a perdu 3,29%. Le groupe de Baltimore a fait part de son intention de licencier environ 600 salariés à travers le monde dans le cadre d'une vaste opération de restructuration. L'entreprise a également approuvé une hausse de 75 millions de dollars de son plan de restructuration pour 2020, qui s'élève désormais dans une fourchette entre 550 millions et 600 millions de dollars.

 

AstraZeneca (AZN, 53,64$US) a reculé de 1,96% à New York, hier. Le groupe pharmaceutique, partenaire industriel de l'université britannique d'Oxford, a annoncé mardi une pause dans les essais cliniques de son vaccin expérimental contre le Covid-19 après l'apparition d'une «maladie potentiellement inexpliquée», sans doute un effet secondaire grave, chez un participant.

Sur le même sujet

Boeing: les compagnies aériennes canadiennes sont épargnées

Ce type de moteur ne se retrouvant pas dans leur flotte.

Nouveau coup dur pour Boeing

Mis à jour le 22/02/2021 | AFP

Un vol United Airlines Denver-Honolulu a dû revenir se poser en urgence samedi.

OPINION Titres en action: G4S, Boeing
Mis à jour le 22/02/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Boeing: les annulations continuent de surpasser les commandes
09/02/2021 | AFP
Boeing confronté aux déboires du 777X
Mis à jour le 27/01/2021 | AFP

À la une

Le prix médian pour un condo à Montréal atteint 436$/pi2 en 2020

BLOGUE INVITÉ. Le prix médian au pi2 des copropriétés sur l'île de Montréal a grimpé de 14% en 2020.

Le rendement de la CDPQ en 2020 est sous son indice de référence

Mis à jour il y a 43 minutes | La Presse Canadienne

Il s’agit de la moins bonne performance du bas de laine des Québécois depuis 2018.

CDPQ: une gestion de l'innovation à trois niveaux

SPÉCIAL INNOVATION. Gérer l’innovation au sein d’une organisation aussi vaste que la CDPQ n'est pas une mince tâche.