Titres à surveiller


Édition du 06 Septembre 2014

Titres à surveiller


Édition du 06 Septembre 2014

Par Stéphane Rolland

Tim Hortons (Tor., THI, 87,40 $)
val. bours. : 11,6 G$ C./BÉN. : 23,8 div. : 1,4 % 1 000 $ investi il y a 3 ans vaut 1 986 $

Burger King a offert 12,5 G$ pour mettre la main sur Tim Hortons. L'entreprise, qui deviendra la troisième chaîne de restaurants du monde, sera «fortement» endettée, mais pourra compter sur de «solides» flux de trésorerie, dit l'analyste Perry Caicco, de Marchés mondiaux CIBC. Il y a des synergies à tirer de la réduction de la facture fiscale, dit-il. M. Caicco estime que le potentiel ne sera pas visible d'ici 6 à 12 mois. Il abaisse sa recommandation à «performance de secteur» et établit sa cible à 90 $.

Banque Scotia (Tor., BNS, 72,04 $)
val. bours. : 87,5 G$ C./BÉN. : 12,1 div. : 3,6 % 1 000 $ investi il y a 3 ans vaut 1 529 $

Kevin Choquette, de Credit Suisse, se met sur les lignes de côté en abaissant sa recommandation de «superformance» à «neutre» pour la plus internationale des banques canadiennes. L'analyste constate que les préoccupations au sujet de la rentabilité des activités à l'étranger persistent. L'augmentation des revenus de 3% à l'international est faible, note-t-il. Les marges devraient être sous pression en raison de la baisse des taux d'intérêt au Chili, au Mexique et au Pérou. Il fait passer son cours cible de 84 $ à 80 $.

Amazon (Nasdaq, AMZN, 339,04 $ US)
val. bours. : 155,2 G$ C./BÉN. : 198,2 div. : S.O. 1 000 $ investi il y a 3 ans vaut 1 615 $

Le géant du commerce en ligne a annoncé la semaine dernière l'achat du concepteur de jeux vidéo en ligne Twitch pour 970 M$ US. Même si cette acquisition sort un peu du terrain de prédilection du détaillant en ligne, la transaction est logique, estime Stephen Ju, de Credit Suisse. La transaction permettra de rendre la liseuse numérique Kindle plus attrayante en offrant plus de contenus à ses utilisateurs. L'analyste croit que le titre d'Amazon surperformera l'ensemble de son secteur. Il établit un cours cible de 431 $ US.

Stornoway (Tor., SWY, 0,64 $)
val. bours. : 97,8 G$ C./BÉN. : S.O. div. : S.O. 1 000 $ investi il y a 3 ans vaut 341 $

Stornoway a donné des renseignements sur l'avancement du projet de mine de diamants Renard dans le Nord-du-Québec. Craig Johnson, de la Banque Scotia, note qu'il n'y a aucun changement à l'échéancier ou au budget. L'analyste maintient sa recommandation «surperformance». Le projet Renard possède des caractéristiques qui en feront une mine à part des autres mines de diamants au Canada, selon lui. Il s'agira de la première mine canadienne à être desservie par une route ouverte à l'année. Il fixe son cours cible à 1 $.

Stantec (Tor., STN, 74,10 $)
val. bours. : 3,4 G$ C./BÉN. : 18,1 div. : 1,0 % 1 000 $ investi il y a 3 ans vaut 3 399 $

Fidèle à sa stratégie par acquisition, la société de génie-conseil d'Edmonton continue d'ajouter des cabinets. En août, Stantec a signé deux lettres d'intention pour acquérir le cabinet Penfield & Smith en Californie et ADD à Boston, poursuivant ainsi sa lente pénétration du marché américain. Penfield & Smith lui amène 90 employés, indique Greg McLeish, de GMP Valeurs mobilières. L'analyste recommande l'achat du titre et établit un cours cible de 78 $.

Dollarama (Tor., DOL, 92,57 $)
val. bours. : 6,3 G$ C./BÉN. : 18,4 div. : 0,6 % 1 000 $ investi il y a 3 ans vaut 2 826 $

Le détaillant montréalais dévoilera les résultats de son deuxième trimestre de l'exercice 2015 le 11 septembre. L'analyste Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, s'attend à un bénéfice par action de 1 $, ce qui représenterait un gain de 22 % par rapport à la même période l'an dernier. M. Shreedhar prévoit également une croissance des ventes comparables de 3,4 %. Il y va d'une recommandation «surperformance» et prévoit un cours cible de 103 $.

Il est possible que l'opinion de l'auteur diffère complètement de celle des analystes.

Source : Bloomberg, fermeture du 29-8-2014

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?