Pourquoi la Banque Royale est-elle la favorite des courtiers américains?


Édition du 21 Septembre 2019

Ces derniers sont prudents envers les banques canadiennes parce que la croissance des bénéfices de celles-ci ralentit alors que la dette au pays atteint 117 % du produit intérieur brut, un seuil nettement supérieur à celui des autres pays industrialisés. Le nombre ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La Banque Royale hausse ses bénéfices au 3e trimestre

21/08/2019 | AFP

La Banque Royale du Canada (RBC) a annoncé mercredi une hausse de 5% de son bénéfice net au troisième trimestre.

La Banque Royale acquiert la start-up montréalaise Smart Reno pour aller au-delà des fintechs

07/06/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. La transaction permet à Martin-Luc Archambault et Dan Robichaud de passer à la caisse.

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.