Les épiciers n'ont pas fini de nourrir leurs actionnaires


Édition du 01 Novembre 2014

Les épiciers n'ont pas fini de nourrir leurs actionnaires


Édition du 01 Novembre 2014

Par Dominique Beauchamp

[Photo: Shutterstock]

Les investisseurs qui fuient les ressources donnent un nouvel élan aux épiciers, qui ont surpassé l'indice S&P/TSX de 15,4 % depuis le début de l'année. Bien que l'évaluation des épiciers soit la plus élevée en sept ans, ces titres peuvent procurer d'autres gains, parce que la concurrence diminue d'un cran, croit Michael Van Aelst, de Valeurs mobilières TD. Les épiciers, ainsi que Wal-Mart et Target, ajoutent moins de superficie qu'avant dans l'alimentation, tandis que l'inflation des aliments ajoute un peu aux revenus, fait-il valoir. Loblaw est son titre préféré. Le troisième trimestre, pour lequel une hausse de 18 % des bénéfices est prévue, sera le début d'une période de croissance plus régulière pour cet épicier. La croissance et la rentabilité solides d'Alimentation Couche-Tard en font aussi un favori, tout comme ses acquisitions potentielles. Malgré un gain de 38 % depuis le début de l'année, l'exploitant de dépanneurs peut encore donner un rendement total de 20 % d'ici un an. Metro a le plus à gagner d'une rivalité moins vive et de l'inflation alimentaire, puisque l'épicier ne profite pas comme ses rivaux de synergies d'une acquisition, dit M. Van Aelst. Metro devrait renouer avec une croissance de plus de 10 % de ses bénéfices grâce au repositionnement de Food Basics, en Ontario, et le retour d'un bénéfice d'exploitation en croissance.

La TD hausse ses cours cibles

Épicier / Nouvelle cible / Rend. total potentiel¹

Loblaw, L² / 68 $ / 27 %

Couche-Tard, ATD.B² / 44 $ / 20 %

Metro, MRU³ / 84 $ / 13 %

Empire, EMP.A4 / 79 $ / 7 %

¹ Comprenant le dividende ² Titres favoris ³ Titre à acheter 4 Titre à conserver Source : Valeurs mobilières TD

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.