Cascades: la spéculation du carton se dégonfle, l'action perd 9%

Publié le 25/09/2017 à 15:26

Cascades: la spéculation du carton se dégonfle, l'action perd 9%

Publié le 25/09/2017 à 15:26

Par Dominique Beauchamp

Cascades ayant le plus réagi à la possibilité d’une troisième hausse des prix du carton-plat cet automne, son action dégringole de 9% le 25 septembre, car il semble que cette dernière majoration ne passe pas.


L’action de Cascades(CAS,14,81$)  avait en effet grimpé de 34% depuis le début de l’année, avant le recul d’aujourd’hui et de 12% depuis le 11 septembre, à l’annonce de hausse des prix de la part de Georgia Pacific et KapStone(KS, 21,37$US).


Même si Hamir Patel, de Marchés mondiaux CIBC, maintient son cours cible de 18$, il n’en recommande plus l’achat.


L’analyste craint aussi qu’une autre hausse des prix prévue au printemps de 2018 soit également à risque étant donné les décisions récentes d’International Paper(IP,55,66$US)  et de Packaging Corp. of America(PAC,113,59$US) de convertir des usines de papier à la fabrication de carton.


Cette anticipation est intégrée aux prévisions de 2018 pour le bénéfice d’exploitation de 550M$ et le bénéfice par action de 1,40$ par action, prévient M. Patel.


«Si les producteurs américains intégrés suivaient le mouvement et ajoutaient aussi à leur capacité (pour décourager les nouveaux venus dans le marché), Cascades serait dans une position moins favorable étant donné qu’elle utilise de vieux cartons ondulés», explique M. Patel


L’analyste surveille d’ailleurs les prix du vieux carton ondulé. Ils pourraient rebondir au cours des six prochains mois, une fois que la Chine aura rétabli les licences d’importations, en décembre. 


En sa faveur, Cascades simplifie sa structure en consolidant les résultats de l’usine de carton-caisse Greenpac et en vendant ses actions du producteur d’énergie renouvelable Boralex(BLX, 21,52$).


L’entreprise continue aussi son plan de productivité pour relever ses marges.


Certains analystes spéculent aussi que Cascades vende son usine européenne de carton plat Reno de Medici d’ici un an ou deux, ce qui lui rapporterait de 215 à 250M$.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.