Bourse: la perspective monétaire refroidit les courtiers

Publié le 14/09/2017 à 10:05, mis à jour le 14/09/2017 à 17:08

Bourse: la perspective monétaire refroidit les courtiers

Publié le 14/09/2017 à 10:05, mis à jour le 14/09/2017 à 17:08

Par lesaffaires.com

(Getty)

Wall Street a terminé en ordre dispersé jeudi, l'indice Dow Jones profitant de la progression de Boeing, tandis que le reste du marché était freiné par un regain de spéculations sur la politique monétaire américaine.


La séance a été marquée par l'annonce d'une progression des prix à la consommation en août: l'indice CPI, porté par les coûts de l'énergie et des loyers, a enregistré le mois dernier sa plus forte hausse en sept mois en augmentant de 0,4%.


Sur un an, l'inflation est remontée à 1,9% en août contre 1,7% en juillet.


Au vu de cet indicateur, "la question est désormais de savoir ce que va faire la Réserve fédérale (Fed) la semaine prochaine lors de sa réunion de politique monétaire", a relevé Quincy Krosby de Prudential. 


Voici l'état de la situation


S&P/TSX +0,30% à 15172 points
S&P 500 -0,11%
à 2495 points
Dow Jones +0,20% à 22203 points
Nasdaq -0,48% à 6429 points
Dollar canadien -0,05% à 0,8210 $US
Once d'or +0,42% à 1333$US
Baril de pétrole WTI +0,83% à 49,71$US


La Fed a déjà remonté deux fois ses taux cette année et ses responsables ont laissé entendre en juin qu'une nouvelle hausse était prévue d'ici fin 2017. Mais la persistance d'une inflation à un faible niveau divise les membres du Comité monétaire (FOMC) sur le calendrier à suivre.


"Janet Yellen va-t-elle donner des indices sur une nouvelle remontée des taux en décembre? J'en doute, d'autant plus que la Fed va sans doute vouloir attendre de savoir si on va ou non avoir une réforme des impôts", a remarqué la spécialiste.


"Mais la probabilité d'un relèvement des taux a clairement regagné du terrain chez les investisseurs", a-t-elle ajouté.


Cette perspective refroidit les courtiers de Wall Street, qui ont largement profité ces dernières années des taux bas de la Fed.


Titres en actions


Banque CIBC (CM, 107,12$): aubaine ou piège? Financière Banque Nationale renouvelle une recommandation «surperformance». Gabriel Dechaine indique que depuis le début de l'année, le titre de la banque est avant-dernier du secteur côté performance. Il précise qu'il espérait que l'escompte qu'affiche le multiple de l'institution par rapport au multiple moyen des autres banques diminue, mais que son espoir a été déçu. Le titre de la CIBC se négocie à un escompte de 15%, par rapport à un escompte historique de 10%.


Theratechnologies (TH, 7,22$): près du point d'envol? Marchés mondiaux CIBC réitère une recommandation «surperformance». Prakash Gowd estime que le titre a un potentiel haussier dans les prochains mois et qu'il devrait être acheté en anticipation de catalyseurs clés. Il note que le produit ibalizumab, un anticorps monoclonal destiné au traitement de l'infection au VIH-1, a une forte probabilité d'approbation par la FDA pour le 3 janvier, et peut-être même avant.


Cascades (CAS, 15,55$): Georgia Pacific est réputée. Desjardins Marché des capitaux renouvelle une recommandation d'achat. Keith Howlett indique que la rumeur veut que Georgia Pacific tente d'obtenir pour le 10 octobre des augmentations de 50$ et 60$ US la tonne pour ses carton-caisse. Il note que la tentative de hausse reflète une forte demande et une augmentation du taux d'utilisation des usines.


L'exploitant des épiceries IGA et Sobeys, Empire(EMP.A, 19,75$), a dévoilé un bénéfice par action ajusté de 0,32$ à son premier trimestre terminé le 5 août, comparativement à 0,27$ au même trimestre de l'an dernier. Les analystes tablaient sur un bénéfice de 0,22$ par action. Les ventes des magasins comparables, excluant l'essence, ont progressé de 0,5%, tandis qu'elles avaient diminué de 1,8% à la même période un an plus tot.


Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, bonifie son cours cible de 1$ pour le titre de Stingray Digital Group(RAY., 9,65$) pour le fixer à 11$. L’analyste ajuste ses prévisions financièrs pour refléter la hausse du dollar canadien et l’inclusion initiale de revenus tirés de ses services de vidéo sur demande.


Les pilotes d'Air Canada(AC, 23,59$) ont accepté une entente qui permettra à leur employeur d'augmenter la flotte d'appareils qui pourront voler sous l'enseigne bon marché Rouge. Cette division était initialement limitée à 50 avions. Rappelons que Bombardier livrera 45 appareils CS300 en 2019. L'action d'Air Canada a déjà monté de 72% à ce jour en 2017.


Neil Maruoka, de Canaccord Genuity, réitère sa recommandation d’achat et sa cible de 5,25$ pour le titre de TSO3(TOS, 2,71$). L’industrie et les autorités responsables de la réglementation en matière de santé évoluent dans une direction favorable à la société de Québec en ce qui a trait à la stérélisation des instruments médicaux, estime l’analyste.


Il n'est pas encore en Bourse, mais vise l'être. Le célèbre détaillant canadien Roots a indiqué mercredi son intention de s'inscrire à la Bourse de Toronto. La société pourrait valoir 700M$ après avoir recueilli 200M$ auprès des investisseurs.


Pour Peter Cardillo de First Standard Financial, le S&P 500 et le Nasdaq, qui avaient clôturé sur un record mercredi, ont aussi "simplement pâti de quelques prises de bénéfices avant l'expiration de divers contrats financiers vendredi", séance au cours de laquelle les investisseurs devront se défaire de leurs positions sur plusieurs produits dérivés.


Le Dow Jones a pour sa part profité de la hausse de l'action Boeing (+1,36% à 245,23 dollars), qui a un poids particulièrement élevé dans l'indice.


L'avionneur américain a annoncé mercredi qu'il allait augmenter à partir de 2019 la cadence de production de son long-courrier 787 "Dreamliner".


Le fabricant de semi-conducteurs Lattice Semiconductor Corporation a cédé 0,35% à 5,70 dollars. Le président Donald Trump, au nom de la "sécurité nationale", s'est opposé mercredi au rachat de l'entreprise par un groupe chinois. 


Tesla a gagné 3,12% à 377,64 dollars. Elon Musk, son PDG, a annoncé jeudi que le constructeur de véhicules électriques allait dévoiler un camion le 26 octobre qu'il compte également tester sur route le même jour.


Equifax, la société de renseignement de crédit victime récemment d'un piratage massif, a reculé de 2,35% à 96,66 dollars après l'ouverture d'une nouvelle enquête sur le sujet, cette fois-ci par la Commission fédérale du commerce (FTC). 


Le géant des hydrocarbures ExxonMobil s'est apprécié de 0,60% à 80,09 dollars. Il a signé avec le gouvernement russe un accord à l'amiable soldant un différend fiscal de plus de 600 millions de dollars.


 


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Depuis un an, Trump amoindrit les États-Unis

08/11/2017 | lesaffaires.com

VIDÉO. Donald Trump a été élu 45e président américain le 8 novembre 2016. Et le bilan semble pour le moins mitigé.

Trump voit «certaines choses bouger» à propos de la Corée du Nord

07/11/2017 | AFP

Le président américain Donald Trump a fait état mardi de "beaucoup de progrès" sur la ...

À la une

Air Miles a pu nuire à certains détaillants partenaires

Si un programme de fidélité peut contribuer, comme on le prétend, à accroître les ...

Les champions de l'expérience client

Édition du 25 Novembre 2017 | Martin Jolicoeur

Les détaillants qui savent exploiter le plaisir des sens offrent la meilleure expérience à leur clientèle. C'est du ...

Xbox One X : l'occasion ratée de Microsoft?

BLOGUE. En un mot : Cortana à l'ère de la maison connectée.