Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 29/06/2017 à 06:21, mis à jour le 29/06/2017 à 07:46

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 29/06/2017 à 06:21, mis à jour le 29/06/2017 à 07:46

Photo: Shutterstock

1-Après le sursaut important de mercredi, les Bourses américaines se dirigent vers une ouverture plus modeste jeudi, dans l'attente de données sur l'économie et tandis que les banques centrales autant canadienne, qu'américaine et européenne continuent d'occuper l'avant-scène de l'actualité.

2-Les indices S&P 500 et Dow Jones progressent de respectivement 0,17% et 0,10%, mais le Nasdaq recule de 0,12% dans les négociations précédant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, s'élève de 0,97% à 47,77$US.

3-À l’étranger, les marchés asiatiques ont clôturé en hausse. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a mené la charge, avec un gain de 1,10%. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a pris 0,45% et enfin, l'indice composite de la Bourse de Shanghai a gagné 0,46%.

En Europe, les principales Bourses évoluent sur une note contrastée à la mi-séance. L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris perd 0,79%, le DAX de Francfort recule de 0,36%, mais le FTSE 100 de Londres monte de 0,29%.

Après le discours de Mario Draghi, président de la BCE, les membres de la banque centrale se sont voulus rassurants, écartant tout resserrement monétaire à venir et projetant la fin du programme de rachat d'actifs au mieux sur décembre 2017, soulignent dans une note les analystes de Barclays Bourse.

«Par ailleurs, ils confirment le redressement progressif et continu de l'économie européenne. Dans ce contexte, la politique monétaire européenne demeurera encore accommodante tout au long de cette année», ont-ils complété, même si les marchés ne semblaient pour l'heure pas pleinement convaincus par cette tentative pour les rassurer.

«Les sources de la BCE ont essayé de réduire l'impact, mais n'ont pas pu empêcher l'euro d'atteindre un sommet d'un an contre le dollar américain», a ainsi souligné Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

«Les investisseurs ont réalisé que la Réserve fédérale américaine pourrait ne pas être la seule à rehausser ses taux d'intérêt», d'autant que des déclarations de responsables de la Banque d'Angleterre et de celle du Canada sont également allés dans ce sens», a ajouté M. Dembik.

Dans ce contexte, les investisseurs attendent avec impatience la publication de l'inflation de juin en Allemagne, propre à nourrir les débats actuels sur le cap de la politique monétaire de la BCE.

4-À l'agenda économique, les données sur le PIB réel du premier trimestre sont à l'ordre du jour aux États-Unis, tout comme les demandes initiales d'assurance-chômage pour la semaine terminée le 23 juin. Au Canada, il faudra attendre à vendredi pour avoir des statistiques à se mettre sous la dent.

5-Parmi les titres en action,

L’action du Groupe Jean Coutu(PJC.A, 20,78$) a reculé de 3% mercredi, tandis que Québec veut appliquer un remède de cheval pour faire baisser les prix des médicaments génériques. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, devrait lancer prochainement une série d’appels d’offres pour l’approvisionnement du régime public d’assurance médicaments, comme le soulignaient La Presse et le Globe & Mail. Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, fait le point sur la situation et évalue les différentes conséquences possibles. Si la division de médicaments génériques Pro Doc devait voir sa rentabilité réduite à zéro à cause d’éventuelles mesures de Québec, l’impact serait de 30M$ sur le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) de Jean Coutu. L’analyste fait passer sa cible de 25$ à 24$ pour le titre et laisse sa cible à neutre, mais attend plus de détails avant de revoir en profondeur son analyse. À re(lire), la récente chronique Pourquoi un mariage entre Jean Coutu et Metro m'apparaît incontournable.

Parlant de détaillants de pharmacie, Walgreen(WBA, 80,17$US) monte de 4% après avoir annoncé qu'il annulait l'acquisition de la chaîne dont Jean Coutu a déjà été actionnaire, Rite Aid(RAD, 3,15$US). Walgreen va plutôt acheter 2186 magasins de la chaîne et certains centres de distribution pour 5,18G$US. 

Kenric S. Tyghe, de Raymond James, fait passer sa cible pour le titre d’Empire(EMP.A, 21$) de 18$ à 22$ après que la société mère des épiceries IGA et Sobeys eut dévoilé des résultats supérieurs aux prévisions à quatrième trimestre. L’analyste laisse cependant sa recommandation à neutre.

Maher Yaghi, de Desjardins Marché des capitaux, ne croit pas que le titre de la société de télécommunications Shaw Communications(SJR.B, 30,14$) représente une bonne occasion d’achat, car il commande une valorisation supérieure à ses rivales, tout en affichant une croissance de ses bénéfices inférieure. Au lendemain de la publication des résultats du troisième trimestre qui correspondaient aux attentes des analystes, M. Yaghi recommande de conserver le titre et réitère sa cible de 30,50$.

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, fait passer sa cible pour le titre d’Air Canada(AC, 17,30$), de 18$ À 20$, tout en réitérant sa recommandation surperformance. L’analyste a relevé ses prévisions de bénéfices pour le deuxième trimestre, en fonction de ses estimations du trafic au deuxième trimestre et parce que la valeur du dollar canadien et du prix du carburant sont conformes à ses attentes.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Énergie 4.0: des centaines de milliards d'investissements

15/10/2019 | François Normand

L'industrie modernisera le réseau électrique en Amérique du Nord. Il y aura des gains, mais aussi des risques.

Informatique ambiante: la stratégie de Google se dévoile

15/10/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. La flopée de nouveaux appareils de Google mise sur l’intelligence artificielle pour attirer les acheteurs.

Politique: quand le contenant prime sur le contenu...

15/10/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Je suis avec un certain découragement la campagne électorale fédérale présentement en cours.